Dix ans de haut débit avec Teloise

Cela fait dix ans que Teloise, filiale du groupe SFR Collectivités, œuvre pour construire, exploiter et commercialiser le réseau haut débit du département pour les particuliers et les professionnels. Retour sur un projet qui a dépassé ses objectifs et a évolué en très haut débit.

449
Pascal Gravier, directeur général de Teloise, lors de la célébration des dix ans du réseau, à Chaumont-en-Vexin, au domaine de Rebetz.
Pascal Gravier, directeur général de Teloise, lors de la célébration des dix ans du réseau, à Chaumont-en-Vexin, au domaine de Rebetz.
Pascal Gravier, directeur général de Teloise, lors de la célébration des dix ans du réseau, à Chaumont-en-Vexin, au domaine de Rebetz.
Pascal Gravier, directeur général de Teloise, lors de la célébration des dix ans du réseau, à Chaumont-en-Vexin, au domaine de Rebetz.

Aujourd’hui, l’installation du haut débit avance dans l’Oise, c’est maintenant au Très haut débit (THD) de prendre le relais. Cela peut paraître banal à l’heure actuelle mais c’est un chantier qui a maintenant dix ans, et qui va se poursuivre encore quelques années. L’aventure a commencé en 2004 : la Délégation de service public (DSP) Teloise et le conseil général de l’Oise ont débuté un vaste chantier, celui de couvrir 100 % du département en haut débit, jusqu’en 2026, auprès des principaux fournisseurs d’accès à Internet, pour les particuliers et les professionnels.

Et en une décennie, les objectifs sont déjà dépassés : actuellement, 1 200 kilomètres de câbles optiques ont été installés alors que 520 kilomètres étaient prévus, pour permettre à 150 000 foyers et entreprises de devenir clients du réseau, 64 devaient être raccordés et on en compte aujourd’hui 153. Trente zones d’activités économiques devaient être desservies en fibre optiques au terme de la convention en 2026, alors qu’actuellement elles sont déjà 86 à l’être. « Il a fallu moins de dix ans pour atteindre l’objectif d’offrir à 100 % des Isariens l’accès au haut débit », explique Pascal Gravier, directeur général de Teloise. Aujourd’hui, ces années de travail ont permis de hisser le département de l’Oise à la place de l’un des départements français les plus en pointe en terme de couverture haut débit.

L’arrivée du très haut débit

L’aventure ne s’arrête pas là. Tout s’accélère en 2008 quand les 81 collèges publics et privés du département sont raccordés en fibre optique et que 90 kilomètres de fibre sont rajoutés et que 90 kilomètres de fibre sont rajoutés. À partir de là, le projet bascule et le Très haut débit apparaît, pour remplacer les liaisons hertziennes en liaisons optique. « Dans l’Oise, nous avons ouvert la voie à la métamorphose numérique des territoires, que nous sommes conduisons actuellement avec le département : le plan Oise Très haut débit, la fibre optique au domicile de chaque Isarien, en moins de dix ans, sans frais de raccordement. Les travaux sont en cours dans plus de 20 communes et plus de 60 autres chantiers seront lancés en 2015. L’Oise numérique avance surement », a noté Yves Rome, président du conseil général de l’Oise.

La suite envisage un bel avenir. Une nouvelle DSP a été signée avec SFR Collectivités, Oise Numérique, pour désormais commercialiser et exploiter 278 500 prises de fibre optique d’ici dix ans, dont le conseil général a engagé la construction pour amener le très débit dans chaque foyer. La commercialisation des premières prises va débuter à la fin du premier trimestre 2015, dans le Creillois et le Beauvaisis. « Avec la fibre optique la connexion à Internet se fera à très grande vitesse. Les opérateurs de services qui utiliseront le réseau Oise Numérique proposeront des offres à 100 mégas et ils pourront aller encore plus loin », confie Pascal Gravier. Depuis ce chantier, plus de 400 entreprises et collectivités sont directement raccordées en fibre optique.