Hébergement pêche, la première qualification pour les pêcheurs

Oise tourisme a décerné sa première qualification Hébergement pêche à une chambre d’hôtes labellisée Gîtes de France, à Verberie (Oise), inaugurant ainsi le lancement de cette qualification pour mettre en avant les sites touristiques proposant des activités de pêche.

392
Martine et François Ognier reçoivent la qualification par Christian Delanef, président de la Fédération de l’Oise, et par Jean-Louis Aubry, président d’Oise tourisme.
Martine et François Ognier reçoivent la qualification par Christian Delanef, président de la Fédération de l’Oise, et par Jean-Louis Aubry, président d’Oise tourisme.
Martine et François Ognier reçoivent la qualification par Christian Delanef, président de la Fédération de l’Oise, et par Jean-Louis Aubry, président d’Oise tourisme.
Martine et François Ognier reçoivent la qualification par Christian Delanef, président de la Fédération de l’Oise, et par Jean-Louis Aubry, président d’Oise tourisme.

C ’est une première dans l’Oise et en Picardie. La chambre d’hôtes La Martinière, installée près de la rivière l’Oise, à Verberie, a reçu la qualification Hébergement pêche et inaugure ainsi une initiative d’Oise tourisme et de la Fédération nationale de la pêche française. Cette qualification vise à mettre en avant les établissements proposant un hébergement adapté aux pêcheurs professionnels, selon certains critères : une rivière située à moins de cinq kilomètres, un local technique et sécurisé pour stocker le matériel, des équipements spécialisés, de la documentation générale sur la pêche. « Nous donnons cette qualification aux établissements qui ont une réelle spécialisation pour la pêche. La Martinière, tenue par Martine et François Ognier, en est un bel exemple. Le propriétaire est passionné de pêche, ce qui donne un petit plus à ce gîte », explique Anne- Sophie Ligi, chargée de mission à Oise tourisme. Chaque hébergement qualifié possède un panneau Hébergement pêche, facilement repérable par les passionnés. Cette distinction se base sur le volontariat et l’effort faits par les propriétaires pour accueillir les pêcheurs dans les meilleures conditions. « C’est une clientèle qui existe dans ce département où se concentrent beaucoup de lieux de pêche avec une forte activité. La Fédération de l’Oise est aussi très active et nous avons décidé de l’aider à développer cette filière par un partenariat et en faire la promotion », continue Anne- Sophie Ligi.

La pêche, un atout de l’Oise

Avec ses 710 kilomètres de rivières, le département de l’Oise est particulièrement concerné par cette activité qui représente un atout touristique indéniable. C’est aussi la première fois que des actions concrètes en faveur de la pêche sont menées par Oise tourisme.
Cette promotion s’inscrit dans le cadre du plan d’action activités de loisirs et de sports de nature de l’entité isarienne. L’engouement est tel que la qualification Hébergement pêche intéresse déjà quelques propriétaires de gîtes situés dans le Beauvaisis ou dans le Creillois, alors même qu’elle n’est mise en place au niveau national que depuis 2012 et qu’elle est à peine déployée sur le département. Au vu de ce constat, l’objectif d’Oise tourisme est de « qualifier dix hébergements d’ici à la fin 2015 », et de continuer ainsi le partenariat avec la Fédération pour la pêche et la protection du milieu aquatique de l’Oise, débuté en 2011.
Cette distinction est donc intéressante pour les établissements mais aussi pour les pêcheurs : la France compte 3 millions de pêcheurs, dont 1,4 million de pêcheurs d’eau douce, ce qui fait de la France le pays accueillant le plus grand nombre de pêcheurs de l’Union européenne*

* Source : étude « Impacts socio-économiques de la pêche de loisir en eau douce en France » BIPE/FNPF (février 2014).

La pêche dans l’Oise c’est :

– 710 km de rivières et 257 hectares d’étangs en gestion associative dans l’Oise.
– 11 000 adhérents chaque année.
– 66 AAPPMA (Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique).
– 4 écoles de pêche (Montataire, Verberie, Mouy et Crépy-en- Valois).