La Jeune chambre économique fête ses 30 ans

Créée en 1984, la Jeune chambre économique d’Amiens (JCE) fait partie des 150 structures locales qui rassemblent des citoyens de bonne volonté. Ceux-ci se mettent bénévolement au service du territoire.

Lancée en 1984 par Christophe Baudelet, la JCE d’Amiens fête aujourd’hui ses 30 ans.
Lancée en 1984 par Christophe Baudelet, la JCE d’Amiens fête aujourd’hui ses 30 ans.
Lancée en 1984 par Christophe Baudelet, la JCE d’Amiens fête aujourd’hui ses 30 ans.
Lancée en 1984 par Christophe Baudelet, la JCE d’Amiens fête aujourd’hui ses 30 ans.

Mouvement national, la Jeune chambre économique lancée en 1952 est le pendant hexagonal du Junior chamber international américain. L’idée est de rassembler de jeunes actifs autour d’une même envie : initier des changements positifs sur le territoire et mener des projets ou réflexions dans ce sens. Les membres, tous bénévoles, se veulent des citoyens investis au service de l’intérêt général. Un engagement qui prend obligatoirement fin au sein des JCE à 40 ans. La Picardie compte cinq JCE.

30 ans d’actions

« Notre organisation a une visée citoyenne, elle apporte ou propose des solutions sur les différents enjeux auxquels est confronté notre territoire. Depuis 30 ans, la JCE offre une forte dynamique qui ne demande qu’à être prolongée. Nous sommes proches des réalités économiques et des défis de demain mais également des acteurs publics ou privés qui y sont confrontés. Ensemble, nous pouvons les relever », a déclaré Gaëlle Raboyeau, présidente 2014 de la JCE d’Amiens. Cette journée festive rassemblait aussi bien les différentes générations qui ont participé depuis 30 ans au mouvement, des acteurs publics ainsi que des partenaires privés. « 30 ans c’est l’âge de la maturité, du premier bilan mais aussi des perspectives alléchantes. Avoir une JCE sur son territoire c’est pouvoir compter sur des citoyens engagés, des leaders qui s’investissent pour leur région. C’est une chance pour les acteurs locaux », a renchéri Marie-Céline Carrat, présidente régionale. La trentaine de membres amiénois se mobilise sur les questions économiques, en proposant de nouveaux axes de réflexions par exemple, mais également sur la vie de la cité ou l’évolution sociétale.

Rassembler, échanger et proposer

Reconnue d’utilité publique, l’association qui regroupe 200 000 jeunes actifs au travers de 23 fédérations régionales mène des « expérimentations », en allant « là où les autres ne vont pas », selon Sophie Rémy, administrateur national 2014. Des citoyens qui ne souhaitent pas rester spectateurs et s’engagent. « On peut compter sur cette jeunesse qui a envie de s’investir », ajoute-t-elle. À Amiens, la JCE a notamment participé à la promotion de l’agroalimentaire en Picardie, organisé un speed meeting avec l’ensemble des candidats aux élections municipales et plus récemment, lancé le site vivreamiens.fr pour faire la promotion de la ville et montrer son attractivité, y compris économique. La structure a également l’intention de faire découvrir aux touristes de mémoire, attirés sur le territoire à l’occasion par les commémorations du Centenaire, l’art de vivre à la picarde. « L’équipe de la Métropole est chargée de mobiliser les acteurs du développement économique. C’est une chance de pouvoir compter sur de jeunes citoyens qui nous aident à bousculer une image statique. À nous de mettre en œuvre les idées qu’ils promeuvent avec autant d’énergie », conclut Raïfah Makdassi, conseillère métropolitaine déléguée aux affaires économiques.