Forum de l’emploi à Chantilly : une première édition prometteuse

Le 20 septembre, 350 visiteurs ont poussé la porte du tout premier forum de l’emploi et des métiers organisé par le Rotary club de Chantilly et le Rotaract Cœur de l’Oise avec le soutien de la ville de Chantilly. Une édition 2015 est déjà prévue.

350 visiteurs, « un chiffre satisfaisant pour une première édition », estime Michel Fourez.
350 visiteurs, « un chiffre satisfaisant pour une première édition », estime Michel Fourez.
350 visiteurs, « un chiffre satisfaisant pour une première édition », estime Michel Fourez.
350 visiteurs, « un chiffre satisfaisant pour une première édition », estime Michel Fourez.

Découvrir un métier, trouver une formation, décrocher un emploi, valoriser ses compétences : autant d’étapes nécessaires mais souvent difficiles pour lesquelles le Rotary club de Chantilly a choisi d’apporter son aide en initiant ce premier forum de l’emploi et des métiers au gymnase Decrombecque. Il s’inscrit parmi les nombreuses actions bénévoles portées par ce club depuis sa création en 1973 dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture, de la jeunesse ou du développement économique local. Accompagné du Rotaract Coeur de l’Oise qui fédère des jeunes de 18 à 30 ans, le Rotary de Chantilly a bénéficié du soutien de la ville ainsi que de l’aide de la MIEF Valois-Senlis-Chantilly, de Pôle emploi Creil et Montataire, de la CCI Oise et de la CMA Oise. L’ancienne fonction de Pdg de Dacral, du président du Rotary club cantilien, Michel Fourez, s’est révélée précieuse tant pour la conception du forum que pour sa mise en œuvre. Outre son expérience dans l’univers de la haute technologie, il a su faire jouer son carnet d’adresses : « J’ai convaincu un certain nombre de sociétés de participer », confiait-il. Au final, une quarantaine d’entreprises et d’enseignes mais aussi des centres de formation tels que Promeo, l’AFT-IFTIM, le CFA d’Agnetz ainsi que des réseaux d’aides à la création d’entreprise comme BGE ou Initiative Oise sud, ont répondu présent.

Ateliers et conférences

Mais cette première édition du genre ne se voulait surtout pas une énième réplique des nombreux forums de l’emploi déjà existants. Première originalité : son jour, un samedi, jugé plus propice pour attirer le public ainsi que son positionnement dans le calendrier, septembre étant par définition le mois de la reprise. Autre originalité : la multitude d’ateliers de développement de compétences et de conférences proposés aux visiteurs tout au long de la journée. Des ateliers connectés aux réalités du monde de l’emploi comme celui animé par la MIEF, expliquant par le menu comment utiliser au mieux les réseaux sociaux pour trouver un emploi. On pouvait également apprendre à se préparer au premier entretien (savoir se présenter, éviter les erreurs de style) et comment canaliser son stress avant ce grand oral tant redouté. « Tout se joue lors du premier contact, confirmait Michel Fourez. Il faut savoir gérer le stress du premier entretien. »

Mettre en avant ses points forts

Une des vertus de ce forum était de mettre en relation directe, candidats à l’emploi et entreprises (recrutement direct) ainsi que centres de formation. Sur 350 visiteurs enregistrés, les organisateurs ont conservé les coordonnées de plus de 170 candidats qu’ils promettent de suivre. « Nous avons voulu faire passer deux messages dans ce forum, précisait l’ancien Pdg de Dacral. Tout d’abord, comment rebondir : ce n’est pas parce que vous êtes au chômage que vous n’êtes pas bon. Ensuite : oui, il y a des aides mais c’est surtout sur vous qu’il faut compter. Le CV ne doit pas être un catalogue, il faut mettre en avant ses points forts. » Autre intérêt de ce forum, permettre d’approcher au travers de témoignages, des professions moins connues comme les métiers de l’humanitaire ou encore ceux de l’architecture, tout en promouvant des secteurs porteurs d’emploi tels que l’industrie. Une seconde édition est d’ores et déjà prévue.