L’armurerie de la Villeneuve vise l’excellence dans l’Oise

Entre Chantilly et Beauvais, l’armurerie de la Villeneuve a plusieurs cordes à son arc : expertise, conseil, réparation, vente en neuf et d’occasion. Dany Magloire, son fondateur et gérant, met au service d’une clientèle très éclectique dix ans d’expérience dans le domaine.

839
Dany Magloire n'hésite pas à étendre ses journées de travail pour assurer une grande qualité de service à sa clientèle.
Dany Magloire n'hésite pas à étendre ses journées de travail pour assurer une grande qualité de service à sa clientèle.
Dany Magloire n'hésite pas à étendre ses journées de travail pour assurer une grande qualité de service à sa clientèle.
Dany Magloire n'hésite pas à étendre ses journées de travail pour assurer une grande qualité de service à sa clientèle.

Dany Magloire a été formé quatre ans aux métiers de l’armurerie à Liège, en Belgique, dans l’établissement de référence : l’école Léon-Mignon. « Après une première expérience de quelques mois en Islande, j’ai été embauché dans une armurerie en région parisienne où j’ai pu acquérir le savoir-faire et l’expérience nécessaires pour créer ma propre société », se souvient Dany Magloire. Ce dernier cherche ainsi, dans un premier temps, à reprendre une armurerie déjà existante. Mais il opte rapidement pour l’aventure de la création d’entreprise : « J’ai finalement créé ma propre société en août 2011, en installant mon atelier à mon domicile. » La principale difficulté a été d’obtenir les autorisations relatives à cette activité particulière. En effet, « la société devait être créée et les éléments de sécurité (alarme, travaux de sécurisation du bâtiment) installés pour pouvoir déposer les demandes, explique Dany Magloire. Un investissement financier important ». C’est seulement après plus de six mois de démarches que l’entrepreneur a pu obtenir les autorisations nécessaires.

L’exigence de l’expert
Seul pour le moment à l’armurerie, Dany Magloire œuvre aussi bien pour des chasseurs que pour des collectionneurs. « Il s’agit d’une clientèle très éclectique, avec quelques clients très haut de gamme. Cela me permet de travailler sur des armes très différentes », explique l’entrepreneur. Armes d’entrée de gamme, de luxe, récentes, anciennes ou encore de collection, les compétences en matière de réparation de l’armurerie de la Villeneuve ne sont plus à prouver. « Mes clients savent qu’en poussant les portes de l’atelier, ils pourront trouver les conseils d’un professionnel expérimenté », précise le gérant.

De nombreux atouts
Pour les innombrables passionnés que compte ce secteur, l’atelier propose divers services, y compris dans la langue de Shakespeare. « Je fais par exemple l’expertise et la reprise de fusils d’occasion », explique le fondateur de l’armurerie. Autre atout, avec ses dix années d’expérience dans le domaine et une clientèle très diverse, Dany Magloire s’est constitué un vaste réseau dans la région et au-delà. Ainsi, « si un client recherche un produit particulier, je sais à qui m’adresser », affirme l’entrepreneur. Basée à Cires-lès-Mello, l’armurerie de la Villeneuve souhaite se développer encore. « Je souhaite aménager une partie du local en magasin pour proposer une gamme plus large de vêtements et accessoires », révèle l’entrepreneur, qui est également à la recherche d’un terrain pour monter un stand de tir. La preuve que Dany Magloire souhaite à l’avenir, encore et toujours, viser juste.