La seconde vie du château de Montataire

Achetée en 2012 au groupe ArcelorMittal, cette demeure, bâtie au XIe siècle puis remodelée à la Renaissance accueille désormais événementiel, séminaires et visites guidées. Les nouveaux propriétaires y proposeront bientôt des appartements à la fois touristiques et…historiques.

668
Le château de François-Xavier Bernet sera ouvert lors des Journées du patrimoine.
Le château de François-Xavier Bernet sera ouvert lors des Journées du patrimoine.
Le château de François-Xavier Bernet sera ouvert lors des Journées du patrimoine.
Le château de François-Xavier Bernet sera ouvert lors des Journées du patrimoine.

À un siècle et demi d’intervalle, le château de Montataire inspira deux coups de foudre. Celui du baron de Condé, en 1846, qui, se prenant d’affection pour le vieil édifice, se jura de le sauver du péril qui le menaçait. Puis, en 2012, François- Xavier Bernet qui se fit la même promesse tout en projetant, époque oblige, d’y développer une activité combinant à la fois événementiel, séminaires et accueil touristique. Dans cette folle aventure, il entraîna sa fille Marie- Astrid, 26 ans, juriste de son état, qui se prit à son tour de passion pour ce vieux château à tourelles dominant la verte et industrieuse vallée du Thérain. Il faut dire qu’il possède ses lettres de noblesse : édifié au milieu du XI e siècle par le comte de Clermont grâce à la dot de son épouse Marguerite, sTmur du roi Robert le Pieux, il devint au XVe siècle la propriété des Madaillan Lesparre, grande famille gasconne proche de Henri IV. L’un des descendants, Armand de Mardaillan, fit construire l’hôtel de Lassay, actuelle résidence du président de l’Assemblée nationale.
La chambre du Roy
Conter l’histoire du château de Montataire revient un peu à ouvrir le grand livre de l’histoire de France. Henri IV y fit des séjours réguliers (assez souvent pour y occuper la chambre du Roy), tout comme la célèbre marquise de Sévigné. En achetant cette bâtisse de 1 000 m2 pour un montant avoisinant les 700 000 euros, les Bernet savaient ce qui les attendait : des années de travaux et beaucoup de patience. La première année fut consacrée à la sécurisation du bâtiment, dont la toiture de 500 m2 qui comptait une trentaine de fuites. Puis ce fut au tour de l’électricité, des boiseries, du chauffage, de la mise aux normes ERP du sous-sol où dorment les vestiges d’une vieille cuisine que les propriétaires voudraient restaurer à l’ancienne, et une salle de bains de style victorien. Ces curiosités font partie – au même titre que les écuries, les caves avec oubliettes et les pièces de réception du rez-de-chaussée, la salle du baron de Condé, la salle d’armes au plafond travaillé et cheminée blasonnée (pouvant contenir jusqu’à 80 personnes) ou le salon Empire – du programme des visites guidées.
Wifi et système de visioconférence
Mais l’essentiel de l’activité du domaine est consacré à l’organisation de réceptions privées ou d’événements professionnels (séminaires, journées d’études et de formation…). « Toutes les salles sont équipées wifi et la salle d’armes dispose d’une visioconférence. Le salon Empire est très apprécié pour des repas plus intimes. Mais, le plus souvent, on nous loue les trois salles en même temps », précise François-Xavier Bernet. Le tandem Bernet s’attaque depuis peu à un autre projet : la réalisation d’appartements touristiques. Passer un week-end ou plus dans un appartement tout confort, avec chambre princière dans une tour, promet d’être inoubliable… « Les deux premiers devraient être disponibles d’ici deux ans », confie cet ancien administrateur de biens qui a prévu d’investir 100 000 euros par an pendant sept ans.