Comap, fleuron picard

L’entreprise d’Abbeville est spécialisée dans les produits de robinetterie et de chauffage, les raccords en laiton. Occupant 158 personnes, elle a une capacité de production de 25 millions de pièces par an, dont 10 millions de produits pour la régulation et le contrôle.

373
Le site produit des pièces complexes.
Le site produit des pièces complexes.
Le site produit des pièces complexes.
Le site produit des pièces complexes.

Comap est l’une des entreprises phares d’Abbeville. Elle y est implantée depuis plus de 50 ans. En 2001, elle a fait l’actualité lorsqu’elle a été inondée par les crues de la Somme. En 2003, elle a investi 10 000 m 2 d’ateliers sur la zone industrielle est. Elle a été rachetée par le groupe néerlandais Aalberts industrie. Elle a enregistré en 2013 un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros. Comap est certifiée ISO 9001 depuis 1994 et ISO 14001 depuis 2007. Il existe quatre autres sites Comap en France.

Capitaliser
L’usine vient d’intégrer 21 salariés du site d’Arrest, qui va être à vendre, pour réduire les coûts et accroître la productivité. L’effectif total est de 158 personnes. Comap, fabricant français et acteur européen, spécialisé dans les produits de robinetterie et de chauffage, ainsi que les raccords en laiton, tient à capitaliser sur son patrimoine industriel pour renforcer ses partenariats avec ses clients. Dans ce cadre, elle recrute des commerciaux qui iront directement au contact des installateurs, sans passer par les grossistes, afin de mieux leur présenter ses produits. « Notre force est de vendre un produit que l’on a fabriqué et que l’on sait maîtriser », assure Ludovic Laflaquière, directeur industriel du groupe Comap. Sur le site d’Abbeville, sont produits des raccords de réglage, des robinets manuels, des groupes de sécurité, des colleteurs, des vannes d’équilibrage, des distributeurs, des têtes thermostatiques et les pièces phares, les robinets thermostatiques, dont elle compte 210 références. « 100 % des produits sont testés en étanchéité », informe Philippe Brachet, le directeur du site. Avec les années, les têtes thermostatiques ont bien changé. Aujourd’hui, ce sont de véritables objets de design. La nouvelle Senso est personnalisable et affiche couleurs et motifs divers.

L’importance des flux
Dans l’usine, les flux sont organisés de manière on ne peut plus fonctionnelle : « C’est une valeur ajoutée interne », ajoute Ludovic Laflaquière. Quatre métiers se côtoient : le décolletage, le matriçage à chaud, l’usinage – l’ébauche matricée est usinée sur plusieurs axes donnant des produits comme des raccords ou des composants de produits plus complexes – et, enfin, l’assemblage. Un produit Comap est constitué de huit à dix composants. Le groupe de sécurité en compte 23. La politique de la société en matière de conditions de travail est la vigilance. La quasi-totalité des 80 unités de travail du site ont été évaluées en termes de risques professionnels. L’une des forces de Comap réside dans l’investissement. Chaque année, près de deux millions d’euros sont injectés pour rendre le site plus performant : 2012, achat pour près d’un million d’euros d’une machine d’usinage transfert ; 2013, installation pour 1,5 million d’euros d’une ligne d’assemblage pour les robinets thermostatiques : 2014, réimplantation et modernisation de l’atelier d’Arrest – qui fabriquait des raccords en laiton en petites séries et effectuait du travail à façon pour la robinetterie haut de gamme – et déploiement de Lean Manufacturing, permettant de réduire au maximum les gaspillages, initié en 2013. Plus que jamais, Comap tient à rester une des belles entreprises d’Abbeville.