Baie de Somme, bilan mitigé pour les acteurs du tourisme

Dans la Somme, le cru touristique 2014 a été plutôt bon et ce malgré une météo maussade. Hôteliers et restaurateurs espèrent encore beaucoup de l’arrièresaison, les gérants de camping se disent également satisfaits. Pour certaines animations sites, comme le petit train de la baie de Somme ou les sorties bateaux, la fréquentation est en hausse.

Jean-Marie Demets espère parvenir à l’équilibre.
Jean-Marie Demets espère parvenir à l’équilibre.

 

Jean-Marie Demets espère parvenir à l’équilibre.
Jean-Marie Demets espère parvenir à l’équilibre.

L a côte picarde reste une destination de courts séjours mais les vacanciers surveillent leurs porte-monnaie : « L’été est moyen, relate Thierry Dupré, président pour la Somme de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie. La météo y est pour beaucoup, il est difficile de remplir les hôtels. Les vacanciers restent une nuit et repartent. L’activité durant les week-ends se maintient, ce qui est moins vrai en semaine. Les restaurants avec terrasse souffrent de la pluie et nous avons plus de touristes allemands cette année. Mais les touristes étrangers sont eux aussi impactés par la crise économique, on sent qu’ils font attention à leurs dépenses. »

Bilan mitigé

Au Relais Guillaume de Normandy à Saint-Valery-sur-Somme, on espère beaucoup de l’arrière-saison : « La tendance est à la baisse, confie Francis Crimet, co-gérant. Nous avons fait quand même un beau mois de juillet. Début août, la fréquentation s’est stabilisée malgré la météo. » Laurent Pruvot, président de la Fédération régionale de l’hôtellerie de plein air, gérant des campings Le Robinson à Fort-Mahon et du Camping de la baie à Pendé tire lui un bilan positif : « L’été n’est pas trop mauvais. Le début de saison a été bon, juillet aussi. Les chiffres sont dans la moyenne alors que le secteur hôtelier souffre. Concernant le locatif, les gens réservent d’avance. Nous savions déjà qu’août serait bon, les séjours sont plus courts, c’est un des effets de la crise. Concernant la clientèle de passage avec tentes et caravanes, elle part avant la fin du séjour à cause de la météo mais ce n’est plus l’activité principale des campings. Aujourd’hui, les gens veulent des services, de l’animation, des piscines couvertes… » Pour Jean-Marie Demets, qui tient deux hôtels restaurants, L’auberge de la Dune *** et Le Relais de la Baie ** à Saint-Firmin-lès-Crotoy et possède des chambres d’hôtes, l’été 2014 a été bon : « Le premier semestre a été plutôt favorable. Mais on sent une baisse de la fréquentation due aux intempéries et à la baisse du pouvoir d’achat. Les touristes consomment sans excès. Ils ont du mal à se faire plaisir. En juillet, nous enregistrons une baisse de 10 % comparé à juillet 2013 qui avait été dopé par le beau temps. Août a été plutôt bon, nous espérons parvenir à l’équilibre. Les gens ne viennent pas en baie pour le beau temps mais s’il ne pleut pas trop, ça leur convient… » Pour Hervé Bernard, responsable du pôle accueil et commercial à l’office de tourisme de la baie de Somme-sud à Saint-Valery-sur-Somme, l’année serait exceptionnelle : « Il y eu un fort impact médiatique ces dernières semaines, explique-t-il. La baie est à la mode comme il y a dix ans. La conjoncture économique et les événements qui se déroulent à l’étranger comptent pour les touristes. Cette année, nous allons dépasser nos chiffres de demandes. Parfois, nous avons plus de 1 000 personnes par jour qui passent par l’office. Elles veulent des renseignements sur les randonnées, les bateaux, le petit train et les phoques… Les activités kayak marchent bien. Le nombre de campingcars est très important… Les restaurateurs seraient à plus de 25 % par rapport à 2013… »