AVES : l’accompagnement de l’individu est un objectif

Créée en 1989, l’Association vermandois emploi solidarité (AvES) est une association d’insertion qui permet le retour à l’emploi de personnes grâce à un accompagnement prenant plusieurs formes.

La présidente, Marie-Hélène Jeanjean, satisfaite de l’action de l’association.
La présidente, Marie-Hélène Jeanjean, satisfaite de l’action de l’association.
La présidente, Marie-Hélène Jeanjean, satisfaite de l’action de l’association.
La présidente, Marie-Hélène Jeanjean, satisfaite de l’action de l’association.

N otre association est un acteur important du développement du pays du Vermandois. L’accompagnement de l’individu est un objectif au quotidien. Un travail qui a permis à des personnes d’élever leurs compétences et de trouver un emploi. » C’est devant un parterre d’acteurs locaux que la présidente Marie-Hélène Jeanjean, a tenu l’assemblée générale d’une association présente sur les territoires de Bohain, Vermand, le Catelet et le Saint-Quentinois. L’AVES permet le retour à l’emploi de personnes grâce à un accompagnement prenant plusieurs formes. Premièrement, comme prestataire de services pour des travaux ponctuels, d’entretien, de remplacement et de suractivité pour des entreprises et des particuliers. Chaque année, ce sont plus de deux cent dix personnes qui travaillent pour l’association. Secundo, à travers des chantiers d’insertion comme l’atelier “Savoir Fer” qui propose un service de repassage et de retouche qui traite chaque année plus de vingt tonnes de linge et emploie quatorze personnes. L’objectif de cet atelier est l’acquisition de compétences, l’accès à la formation et à l’emploi pour des personnes exclues du marché du travail. Tertio, en intervenant sur des problèmes de mobilité. L’association dispose d’une plateforme mobilité qui informe, accompagne et loue aux personnes qui veulent se déplacer pour un emploi ou un stage, des vélos à assistance électrique et
des cyclomoteurs. Elle aide également financièrement les personnes bénéficiaires du PLIE de manière individuelle sur l’apprentissage du code de la route et du permis de conduire. « L’accompagnement socioprofessionnel est le pivot central de l’accompagnent du chantier d’insertion », soulignera Marie-Hélène Jeanjean.

L’association s’interroge sur son évolution

«La tâche n’est pas facile sur un territoire où se conjuguent des problèmes de qualification, de mobilité, d’éloignement des dispositifs de formation qualifiante et manque d’offres d’emploi. Mais les résultats sont là grâce », dira la présidente. Les chiffres de 2013 parlent d’eux-mêmes : deux cent trente cinq salariés embauchés en insertion dont 49,78 % avaient entre 26 et 49 ans, 45,95 % étaient en fin de droits et 41,27 % de salariés étaient des femmes. Plus de soixante milles heures ont été effectuées en 2013 dont 55,77 % réalisées au sein d’entreprise. Trois d’entre elles (Mahle Filter System, Gestpal et MGF) se partagent 74 % de l’activité. Des chiffres qui démontrent l’importance de l’association dans le maillage économique du Vermandois. En 2013, l’association s’est intéressée à sa progression en interne et s’est questionnée sur son évolution. Avec ses équipes, l’AVES a engagé une démarche de management sécurité, d’une formation sur la coordination et l’évaluation des parcours des salariés en insertion, d’une réflexion sur l’association et ses compétences, son organisation, ses perspectives et les progrès en matière de communication.