Un rendez-vous dédié à la vie associative en Picardie

Le rendez-vous des partenaires de la vie associative, organisé par la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA) de Picardie s’est tenu à Amiens le 1er Juillet 2014. Au programme : annonce du nouveau nom de la CPCA et lancement du projet de déclinaison régionale de la charte d’engagements réciproques, signée entre la CPCA et le gouvernement. […]

Les partenaires institutionnels répondent aux voix qui s’élèvent dans la salle contre la baisse des subventions aux associations, le manque de prise en compte des associatives rurales,etc.
Les partenaires institutionnels répondent aux voix qui s’élèvent dans la salle contre la baisse des subventions aux associations, le manque de prise en compte des associatives rurales,etc.

Le rendez-vous des partenaires de la vie associative, organisé par la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA) de Picardie s’est tenu à Amiens le 1er Juillet 2014. Au programme : annonce du nouveau nom de la CPCA et lancement du projet de déclinaison régionale de la charte d’engagements réciproques, signée entre la CPCA et le gouvernement.

Les partenaires institutionnels répondent aux voix qui s’élèvent dans la salle contre la baisse des subventions aux associations, le manque de prise en compte des associatives rurales,etc.
Les partenaires institutionnels répondent aux voix qui s’élèvent dans la salle contre la baisse des subventions aux associations, le manque de prise en compte des associatives rurales,etc.

Depuis 2010, la CPCA de Picardie organise une conférence régionale, le rendez-vous des partenaires de la vie associative, le 1er juillet. À cette occasion, les acteurs du domaine se réunissent et travaillent conjointement lors d’une journée, afin de construire et élaborer la feuille de route stratégique du secteur associatif pour l’année à venir. L’édition 2014 avait une saveur un peu particulière. L’engagement associatif a en effet été désigné par le Premier ministre le 14 février dernier grande cause nationale 2014. Ce choix est une reconnaissance pour le secteur, notamment pour la Picardie qui compte 25 000 bénévoles et 30 000 associations. 4 130 d’entreelles emploient les 42 000 salariés du secteur.

Le Mouvement associatif

Dans la lignée de la dynamique qui souffle sur le secteur associatif en 2014, la CPCA Picardie a annoncé lors de la conférence son changement de nom. Elle devient le Mouvement associatif de Picardie. Claire Bizet, sa directrice adjointe, explique les raisons de ce changement : « Cela répond à une volonté de rendre nos activités et nos mission plus lisibles auprès du grand public et des partenaires institutionnels. Nous avons abandonné les sigles pour revenir à l’essentiel : notre mission fondamentale, celle de défendre le monde associatif, d’où le nouveau nom, et notre raison de vivre, l’intérêt général qui est désormais notre slogan ».

Un temps d’échange

Le rendez-vous a permis de présenter, grâce à quatre témoignages croisés, des exemples de partenariats entre des associations et des partenaires publics, à l’exemple de l’association Prélude (une ludothèque) qui travaille en étroite collaboration avec la municipalité d’Abbeville. Lorsque Yann Joseau, directeur du Mouvement associatif Picardie, demande aux membres de Prélude si un partenariat aussi étroit ne risque pas d’entamer la liberté des associations en créant une dépendance, Sylvette Casimir, vice-présidente de l’association répond immédiatement pas la négative : « Nous avons plus de 20 ans d’existence. Si nous faisons encore partie du paysage associatif, c’est grâce aux liens que nous avons tissés avec la ville. Malgré le soutien financier et logistique qu’elle nous apporte, nous avons toujours su garder notre indépendance dans la réalisation de notre projet associatif ». Après ces divers témoignages, un temps d’échange entre la salle et des représentants institutionnels a eu lieu. La matinée s’est achevée par le lancement officiel du travail de déclinaison régionale de la charte d’engagements réciproques. Signée au niveau national le 14 février entre l’État, le Mouvement associatif et les collectivités territoriales, cette charte engage les signataires dans une démarche visant à mieux reconnaître la vie associative en France. Le Mouvement associatif de Picardie souhaitant proposer une déclinaison régionale, l’après-midi de ce rendez-vous était en ce sens consacré à des ateliers participatifs sur “comment appréhender cette charte en région ?” et “quelles déclinaisons concrètes sur les territoires ?”