Les chefs d’entreprise de la zone industrielle nord

Brigitte Fouré, maire d’Amiens et Alain Gest, président d’Amiens Métropole, ont présenté aux chefs d’entreprise de la zone industrielle nord le projet de développement et de redynamisation de l’espace. La CCI Amiens-Picardie était également associée à l’évènement.

Brigite Fouré, maire d’Amiens, entourée par Alain Gest, président d’Amiens Métropole, Stéphane Conty, membre du bureau de la CCI et Pascal Fradcourt, vice-président d'Amiens Métropole en charge du développement économique.
Brigite Fouré, maire d’Amiens, entourée par Alain Gest, président d’Amiens Métropole, Stéphane Conty, membre du bureau de la CCI et Pascal Fradcourt, vice-président d'Amiens Métropole en charge du développement économique.

reçus à l’hôtel de ville

Brigite Fouré, maire d’Amiens, entourée par Alain Gest, président d’Amiens Métropole, Stéphane Conty, membre du bureau de la CCI et Pascal Fradcourt, vice-président d'Amiens Métropole en charge du développement économique.
Brigite Fouré, maire d’Amiens, entourée par Alain Gest, président d’Amiens Métropole, Stéphane Conty, membre du bureau de la CCI et Pascal Fradcourt, vice-président d'Amiens Métropole en charge du développement économique.

Actuellement la zone industrielle nord d’Amiens, qui s’étend sur 450 hectares, regroupe 260 entreprises qui emploient 11 000 salariés. Le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) englobe lui, 154 hectares et compte 60 entreprises (2 000 salariés). En 2011, des états généraux avaient déjà mis en avant un besoin d’amélioration et de dynamisation de l’espace. L’augmentation de friches, le déclin industriel, la mauvaise image de la zone (émeutes, mouvements sociaux), sont autant d’éléments qui ont contribué à la perte d’attractivité du site. En mai 2013, une étude sur la requalification de la zone a été lancée pour endiguer ce phénomène. Une soixantaine de chefs d’entreprise et d’acteurs locaux se sont réunis à l’hôtel de ville d’Amiens pour la présentation du diagnostic et des premières solutions mises en Tmuvre par la nouvelle équipe municipale.

Impulser une dynamique

Avant le début de la rencontre, les chefs d’entreprise, heureux d’être associés à ce type de projet, se voulaient pourtant prudents. « Je prends cette réunion comme un temps d’information, sans vraiment attendre grand-chose », explique d’ailleurs François Deshayes gérant de la PME Maison de Cèdre, installée sur la zone depuis 2003. « La zone a une mauvaise image et nous avons envisagé de la quitter plusieurs fois. Pour améliorer les choses, il faudrait déjà que les entreprises se portent bien », ajoute-t-il. Alain Gest a cependant souhaité assurer les entrepreneurs présents de la volonté d’instaurer un lien durable entre la Métropole et le monde économique. « Nous voulons engager un véritable dialogue avec les acteurs du monde économique, et nous avons souhaité commencer par l’industrie qui est un enjeu très fort au niveau national mais aussi local. Nous ferons tout pour favoriser l’emploi et la croissance mais aussi pour attirer de nouvelles entreprises », a-t-il déclaré. Alain Gest a également profité de l’occasion pour annoncer la mise en place à l’automne d’un Pacte pour l’emploi et l’innovation qui entraînera un travail sur la politique de développement de filières porteuses. De son côté, Stéphane Conty, membre du Bureau de la CCI Amiens-Picardie, a tenu a rappeler l’engagement de la chambre consulaire dans le développement de la zone industrielle nord.

des actions concrètes

L’étude préconise quatre axes d’actions : des travaux et l’entretien des voiries, espaces publics et des équipements. L’animation et la promotion de l’espace industriel nord, l’optimisation des services sur place et la création d’un outil financier pour le traitement de la vacance immobilière. Les travaux de requalification de la zone s’échelonneront de 2015 à 2018 pour un budget total de 7,7 millions d’euros, engagés par Amiens Métropole et le conseil général de la Somme. Une nouvelle signalétique va être mise en place et un changement de nom de dénomination est également à l’étude.