Decayeux STI, une entreprise industrielle familiale

Fondée en 1911 par l’arrière-grand-oncle de l’actuel pdG Stéphane decayeux, cette société picarde est incontournable dans la sous-traitance (STI pour Soustraitance industrielle) en transformation des métaux. Aujourd’hui, elle va plus loin en lançant sa marque de produits de luxe.

480
Stéphane Decayeux est membre du réseau Entreprendre en Picardie depuis début 2014, il y partage sa longue expérience de chef d’entreprise.
Stéphane Decayeux est membre du réseau Entreprendre en Picardie depuis début 2014, il y partage sa longue expérience de chef d’entreprise.
Stéphane Decayeux est membre du réseau Entreprendre en Picardie depuis début 2014, il y partage sa longue expérience de chef d’entreprise.
Stéphane Decayeux est membre du réseau Entreprendre en Picardie depuis début 2014, il y partage sa longue expérience de chef d’entreprise.

C’est en 1985, après des études d’ingénieur à Lille que l’actuel PDG Stéphane Decayeux rejoint l’entreprise. Il est alors en charge de l’informatisation de la société, « un excellent moyen d’en connaître tous les aspects ». En 1993, il prend la suite de son père à la tête de l’entreprise, devenue trois ans auparavant une holding. L’ensemble est impressionnant avec neuf sites de production, six en France (dont la moitié en Picardie) ainsi qu’au Maroc et en Roumanie. « Chaque site est spécialisé dans une activité », précise Stéphane Decayeux. Tous les ans, ce sont 3 000 tonnes de matières premières qui y sont transformées, avec 10 millions de pièces livrés aux clients. L’entreprise compte 300 emplois dans l’Hexagone et affiche un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros. « Nous sommes en progression depuis 2008, mais entre temps nous avons tourné la page de l’automobile, secteur pour lequel nous travaillions auparavant », confie le PDG de Decayeux STI interrogé sur l’impact de la crise sur son groupe. Celui-ci effectue trois tâches principalement pour ses divers clients : la déformation de tube (35% de l’activité), le matriçage essentiellement pour le transport de l’énergie (20%), enfin le luxe (40%), travaillant pour les plus grandes maisons françaises.

Une nouvelle ambition

L’entreprise relève depuis peu un nouveau défi, le lancement de sa propre marque de produits de luxe destinée aux golfeurs : Decayeux Golf. « Nous voulions proposer des produits de luxe, que nous savons faire, et sortir de la contrainte par nos clients en étant autonome », explique Stéphane Decayeux, lui-même golfeur. Une idée née dans son bureau… ou plutôt sur son bureau. En effet, une lampe de bureau type golf faisait l’admiration des clients et golfeurs de passage. « Il voulaient tous savoir où je me l’étais procurée mais ce cadeau de mon beau-frère était un exemplaire unique », explique le PDG de Decayeux STI. Ainsi, l’idée est venue de lancer une marque spécialement dédiée aux golfeurs. Après une longue période de réflexion et d’étude de 18 mois, le projet est mis sur pied. « Nous avons lancé le site à l’été 2013 et sommes en discussion pour avoir un ambassadeur prestigieux », révèle Stéphane Decayeux, « la difficulté étant de se faire connaître », ajoute-t-il. Diplômé d’une école supérieure de commerce, le fils de Stéphane Decayeux, Benjamin, 29 ans, s’est vu attribuer le projet. Il va devoir asseoir la légitimité de la marque chez les golfeurs (ils seraient près de 500 000 en France et 80 millions dans le monde). « Nous restons ainsi fidèle à l’histoire familiale de l’entreprise », explique Stéphane Decayeux. Une histoire familiale qui semble encore appelée à durer…