Nouvelle édition du congrès de l’association des maires de la Somme

L’association départementale des maires de la Somme tenait le 23 mai son assemblée générale à Mégacité (Amiens). Un événement important qui permet aux élus de s’informer et d’échanger dans un cadre mêlant travail et détente. Pierre Martin, ancien président de l’association, a cédé sa place à Jean-Claude Billot, maire de Ferrières, élu pour lui succéder.

463
Pierre Martin, ému, a rappelé son attachement à l’AMF 80.
Pierre Martin, ému, a rappelé son attachement à l’AMF 80.
Pierre Martin, ému, a rappelé son attachement à l’AMF 80.
Pierre Martin, ému, a rappelé son attachement à l’AMF 80.

Très attendue, l’assemblée générale de la Somme a une nouvelle fois attiré beaucoup de monde le 23 mai à Mégacité puisque plus de 300 élus étaient présents pour l’événement. Cette journée, dédiée aux rencontres et aux échanges, a été marquée cette année par le départ de l’ancien président de l’association, Pierre Martin, qui cède sa place à Jean-Claude Billot, maire de Ferrières, élu pour lui succéder. « Ici on se fait un réseau » Avant de faire ses adieux aux membres de l’association qu’il présidait depuis 16 ans, Pierre Martin, maire d’Hallencourt et sénateur, a rappelé l’utilité d’un tel rassemblement : « Pour bien légiférer, il faut connaître les problèmes. Certaines petites communes, et elles sont nombreuses dans le département, sont dépourvues de moyens techniques. Notre belle association permet à chacun de s’informer et d’échanger en profitant des expériences des autres. C’est d’autant plus d’actualité cette année car certains d’entre vous viennent tout juste d’être élus. » C’est le cas de Jean-Marc Delmotte, maire de Ginchy, une commune de 66 habitants. L’édile a déjà été conseiller municipal mais reconnaît que « la tâche n’est pas la même en tant que maire ». Une raison qui l’a poussé à rejoindre l’association dès son élection en mars. « Pour l’instant je ne rencontre pas de problème particulier mais je préfère prendre les devants. Ici on se fait un réseau, ce qui nous permet de savoir à quelle porte frapper en cas de besoin », précise Jean-Marc Delmotte. Un sentiment partagé par Patrick Bele, primoaccédant lui aussi à la mairie de Sénarpont, commune de 695 habitants : « En tant que nouvel élu je suis à la recherche de conseils. Être présent ici me permet aussi de rencontrer les différents prestataires partenaires de l’événement et d’établir un premier contact avec eux. »

« Une page se tourne »
Parmi les 22 partenaires, que Pierre Martin a chaleureusement remercié pour leur « collaboration amicale », figurait Colas, entreprise de travaux publics. Celle-ci soutient l’événement depuis sa création, comme l’explique Christophe Loubières, responsable commercial : « C’est une évidence pour nous d’être là. Ça nous permet d’être visible auprès des élus, de mieux connaître leurs projets et leurs soucis. Nos équipes sur le terrain vont à leur rencontre mais les voir tous réunis nous permet de gagner du temps. C’est aussi une bonne occasion pour rencontrer les autres partenaires, de se tisser un réseau. » Également présente, l’entreprise d’ingénierie EVIA, représentée par Stéphane Brailly, chargé d’affaires. « C’est la première fois que nous sommes partenaires et c’est une très bonne surprise. Je ne m’attendais pas à voir autant de monde. Le bilan est positif. Nous essayerons de revenir l’année prochaine », sourit-il. Dans son dernier discours, Pierre Martin a rappelé le « plaisir » qu’il a eu à présider l’association des maires de la Somme et a remercié les membres du conseil d’administration pour leur confiance et leur assiduité. « Une page se tourne. Je voulais vous dire toute la fierté que j’ai eue de vous représenter », a-t-il déclaré non sans émotion. Le maire d’Hallencourt, qui est aussi sénateur, a affirmé avoir fait « de belles rencontres, dont certaines se sont transformées en amitié », et a promis de rester « actif » dans la mesure du possible, tout en souhaitant « longue et belle vie à cette association ».