Eric Pace, architecte visionnaire

Installé à Château-Thierry, l’architecte Eric Pace multiplie les projets audacieux en architecture, en normes environnementales et en prix de revient. L’un de ses derniers projets : une cave sous terre pour une maison de champagne axonaise.

Avec la communauté d’agglomération du Soissonnais et la SEDA, Eric Pace va bâtir ses logements pour des primo-accédants.
Avec la communauté d’agglomération du Soissonnais et la SEDA, Eric Pace va bâtir ses logements pour des primo-accédants.
Les villas, performantes sur le plan énergétique, suscitent l’engouement des Picards…
Les villas, performantes sur le plan énergétique, suscitent l’engouement des Picards…

A Soissons, l’hôtel des Francs est l’une des plus belles réussites architecturales de ces dernières années dans l’Aisne et pour le secteur hôtelier. Construit sur l’ancienne base militaire de Gouraud, le bâtiment est devenu une référence nationale en matière de normes environnementales. C’est le premier hôtel à avoir obtenu le label HQE en France. Une satisfaction pour son dirigeant, Yves Dupont. Et pour Eric Pace, l’architecte du sud de l’Aisne pour qui « cette réalisation est une vitrine pour l’équipe du cabinet que je dirige et du savoir-faire que nous avons acquis dans la construction de bâtiment respectant les normes environnementales. Voir au-delà de ce qui est exigée par la réglementation ». Eric Pace a toujours était un architecte à part. Un défenseur de l’environnement et du “bien construire”. Cela fait plus de vingt ans qu’il se bat pour imposer un style, un état d’esprit, une conception. La bataille fut difficile face à des confrères préférant le traditionnel à l’innovation. « Chaque jour, chaque rencontre, nous gagnons l’attention des gens. Rien n’est gagné mais de tel projet démontre que les clients croient en notre cabinet. »

Une cave, et d’autres projets…
L’autre fierté d’Eric Pace, c’est cette cave construite sous terre dans le sud de l’Aisne pour une maison de champagne. Le projet se veut impressionnant : 23 mètres sous terre, 250 mètres de long, 40 mètres de large, 2 500 m² de plancher, 9 mètres de hauteur sous plafond et un budget de 4 M€. Sa construction est aujourd’hui achevée. « Pendant les six prochains mois, la cave va se reposer, prendre vie. Elle sera exploitée pour la cuvée de 2014.» Pour réaliser cette cave, le cabinet Pace a écouté la nature. Les matériaux utilisés sont naturels : granit, pierre de Noyon et ventilation naturelle. Il y fera 12° toute l’année. « Ce projet a été réalisé par des entreprises locales, les mêmes que pour l’hôtel des Francs », précise l’architecte.

Avec la communauté d’agglomération du Soissonnais et la SEDA, Eric Pace va bâtir ses logements pour des primo-accédants.
Avec la communauté d’agglomération du Soissonnais et la SEDA, Eric Pace va bâtir ses logements pour des primo-accédants.

L’architecte travaille sur d’autres projets. Avec la communauté d’agglomération du soissonnais et la SEDA, il va bâtir un parc de 50 logements au sein du parc Gouraud. « Sur ce projet, la communauté d’agglo voulait un prix inférieur à 2 000 €/ m². Tous les promoteurs sont partis. Nous sommes restés et nous avons réussi à proposer un prix de 1 990 €/ m², 30% au-dessous du prix du marché, pour des primo-accédant avec des logements classés HPE », explique l’architecte démontrant qu’il est possible de travailler sur des projets à caractère social, tout en proposant des bâtiments écologiques. Quant au projet de résidence senior sur le parc Gouraud, il devrait sortir de terre d’ici l’an prochain. Ces maisons passives seront dotées de batteries installées dans le mur. Là encore, une innovation du cabinet Pace. Le cabinet de Château-Thierry travaille aussi sur la construction de villas ayant les mêmes caractéristiques énergétiques que celles de l’hôtel des Francs. Cinq d’entre-elles ont déjà été vendues à des particuliers dans l’Aisne et l’Oise. « La crise a du bon. Elle nous oblige à avancer et à créer pour subsister », conclut Eric Pace.