2014 : une année d’espoir pour les entrepreneurs

Lors de ses traditionnels voeux, organisés cette année dans l’entreprise Lenormant à Beauvais, la CGPME Oise a rappelé le contexte économique difficile pour les entreprises du département et fait appel à la force, au courage et à la mobilisation des entrepreneurs…

380
Charles Locquet (2e en partant de la d.) entouré des principaux acteurs économiques du département.
Charles Locquet (2e en partant de la d.) entouré des principaux acteurs économiques du département.
Charles Locquet (2e en partant de la d.) entouré des principaux acteurs économiques du département.
Charles Locquet (2e en partant de la d.) entouré des principaux acteurs économiques du département.

Près de 100 entrepreneurs et acteurs économiques ont répondu présents lors de la cérémonie des voeux de la CGPME Oise. La soirée s’est déroulée sous le signe de l’espoir et de la détermination avec, au programme, la visite de l’entreprise isarienne Lenormant. Cette entreprise n’a pas été choisie au hasard : c’est l’image de la réussite picarde et des produits made in France avec ses 94 ans d’histoire et de développement. Elle est notamment connue à travers les marques Renault Trucks, Point S ou encore Truck Plus mais aussi dans le secteur de la pneumatique.
Même si cette réussite n’est pas la seule dans le département, les 30 000 entrepreneurs isariens veulent tout de même faire entendre leurs difficultés. « Il faut agir et prendre des mesures car nous souffrons. En 2013, nous pouvons dire que nous, chefs d’entreprises, avons été secoués. Rappelons que l’année dernière, il y a eu 40% de destruction d’entreprise, note Charles Locquet, prédisent de la CGPME Oise, nous avons les moyens d’inverser la tendance et il faut plus que jamais être solidaires. » Le secteur du Beauvaisis n’a également pas été choisi au hasard : c’est l’un des territoires du département a être le plus dynamique et compétitif. A cette occasion, Caroline Cayeux, sénatrice-maire de Beauvais, a rappelé le rôle des collectivités dans le développement des entreprises : « Les PME et TPE représentent 85% des salariés de l’Oise et 60% des investissements mais ils ont une vie économique difficile. Notre rôle, en tant que collectivité, est d’aider ces entreprises pour leur faciliter leur implantation et leur développement. »

2014 : une année de transition ? Devant des chefs d’entreprises très attentifs, Charles Locquet a rappelé son combat : celui de faire entendre les diff icultés des entreprises et celui de trouver « très rapidement une solution ». « Nous demandons une baisse des charges et surtout de la visibilité. Aujourd’hui, un entrepreneur n’investit pas car il n’y a aucune visibilité quant à son avenir économique. Alors, le travail au noir se développe de plus en plus. Unissons-nous ! », a-t-il demandé. Le président de la CGPME a aussi rappelé les actions menées en 2013, 80 au total, « pour défendre les chefs d’entreprises ». « A-t-on été entendu ? Je l’espère », a-t-il déclaré. C’est donc sous le signe de l’espoir que commence cette année 2014. Pour Charles Locquet, cette nouvelle année est une année de transition : « C’est une année d’équilibre et de projets durant laquelle il faut investir mais il faut être aidé et il faut faire vite ! »