Net-entreprises simplifie la vie des entreprises

Depuis sa création en 2000, le portail Net-entreprises compte plus de 3 millions d’entreprises inscrites, dont plus de 40 000 en Picardie. Le comité régional, animé par Eric Lachat, regroupe les représentants d’organismes de protection sociale. Leur mission : se tenir à la disposition des entreprises, collectivités et experts-comptables picards pour les aider à mieux connaître et utiliser les services du portail.

450
95% des utilisateurs sont satisfaits du portail Net-entreprises.
95% des utilisateurs sont satisfaits du portail Net-entreprises.

 

95% des utilisateurs sont satisfaits du portail Net-entreprises.
95% des utilisateurs sont satisfaits du portail Net-entreprises.

Net-entreprises est le seul portail ouvert à toutes les entreprises pour qu’elles effectuent leur Déclaration sociale, obligatoire, et qui sera remplacée au 1er janvier 2016 par la Déclaration sociale nominative (DSN), une transmission effectuée mensuellement par le logiciel de paie », explique Eric Lachat, qui a la double casquette d’animateur du comité régional Net-entreprises et de chargé de mission marketing à la CPAM d’Amiens.

Les atouts de la dématérialisation

Le comité régional organise une fois par an des réunions à destination des entreprises (avec à chaque fois une grosse quarantaine de participants), les dernières en dates se sont déroulées en novembre dans l’Oise et dans l’Aisne, avec pour objectif de présenter cette fameuse dématérialisation des déclarations sociales. « Le principal atout de la dématérialisation, qui représente une réelle nouveauté et un progrès énorme, c’est le gain de temps », note Eric Lachat, pour qui le comité régional constitue « un circuit à part, regroupant les acteurs de la protection sociale, dont les principaux que sont la CPAM, l’Urssaf ou encore le Carsat*, qu’il s’agit de fédérer, avec les autres acteurs qui gravitent autour de la protection sociale ». Bientôt fini donc le temps des multiples déclarations « chronophages » : avec la DSN, une seule transmission par mois suffira, issue du logiciel de paie du salarié, « c’est à l’organisme qu’il incombera de chercher l’information dont il a besoin », complète Eric Lachat. Le comité régional oeuvre pour le moment avec des entreprises pilotes de la région et des éditeurs de logiciels. Pour Eric Lachat, « c’est juste une question de changement de logique à adopter », avec entre autres ambitions pour le comité celle d’impliquer un plus grand nombre d’acteurs pour faire évoluer le projet, et faire passer le nombre de réunions à au moins deux par an, pour prendre « la mesure de la DSN ».