Les Esthètes, site de déco-écolo, compte exploser avec Noël

Julien Lira da Rocha, un Compiégnois, est à l’origine de ce site de ventes en ligne qui a ouvert en juin. Il propose des objets de créateurs à la fois esthétiques et respectueux de la planète. Les fêtes de fin d’années seront décisives pour pérenniser l’activité.

411
Julien Lira da Rocha, 28 ans, travaillé auparavant dans le milieu de l’art.
Julien Lira da Rocha, 28 ans, travaillé auparavant dans le milieu de l’art.

 

Julien Lira da Rocha, 28 ans, travaillé auparavant dans le milieu de l’art.
Julien Lira da Rocha, 28 ans, travaillé auparavant dans le milieu de l’art.

C‘est l’histoire d’un jeune homme passionné d’art et d’innovation. Julien Lira da Rocha, un Compiégnois de 28 ans, a trouvé le bon compromis pour concilier les deux professionnellement. En juin dernier, il a lancé son site de ventes en ligne : les-esthetes.com. Un esthète désigne une personne qui se sent proche des arts et de la nature et qui professe le culte du beau. On trouve sur son site des objets de décoration soigneusement triés sur le volet.
En effet, Julien met en avant les produits conçus par des artistes qui intègrent dans leurs créations les principes liés à l’écologie. Des chaussettes ballerines pour bébé, à la balance de cuisine rétro, en passant par la housse Ipad fleurie, les produits ont tous du caractère et de l’originalité.

Cinq mille visiteurs
Le parcours de Julien Lira da Rocha est celui d’un jeune homme amoureux des arts. Après des études d’histoire de l’art, il s’est aussi intéressé à celle de commissaire en exposition. « En 2008, j’ai travaillé comme attaché de presse pour la FIAC [ndlr, Foire internationale d’art contemporain]. Puis, j’ai été vendeur dans une galerie de photographies et ensuite responsable de galerie, face au musée Pompidou, à Paris pendant plus de deux ans. Cela a été mon expérience phare ». A la suite de cela, il a envie de se lancer à son compte. “Tu n’y penses pas ! C’est la crise !” me disait-on. Mais je voulais créer avec mon identité, une démarche écolo et de designer », poursuit Julien. 2012 sera l’année des fondations. Il s’entoure d’une équipe : Christophe Marmier (graphiste), Olivier Pujol (développeur) et Audrey Lecart (pour le référencement). Il dispose d’un budget de 7 000 euros. « Je m’y suis tenu », constate le jeune homme.
En juin, il ouvre son site avec une cinquantaine de produits, fruits de six créateurs. Aujourd’hui, plus de 120 articles sont en ligne signés de 25 créateurs. « J’ai travaillé 7/ 7 jours. Il faut être très réactif. » Il est passé de 1 000 visites à 5 000. « Le concept prend bien. » Julien Lira da Rocha compte sur les fêtes de fin d’année pour prendre racine de façon durable. « Je vais ouvrir un boutique éphémère sur le marché de Noël à Compiègne à partir du 23 novembre et pendant cinq jours. Je vais aussi participer à la nuit de la décoration, le 23 novembre. En allant sur le site de cette manifestation, les gens trouveront un code avec lequel ils auront une remise de 10% chez moi. » En surfant sur toutes les vagues, lesesthètes. com sont bien partis pour se faire une place au soleil. Ce serait l’idéal pour juillet 2014. C’est à cette date que s’arrêtera l’aide de 600 euros par mois accordée par le biais de l’ACCRE, et qui permet actuellement à Julien de vivre.