La Halle Sernam d’Abbeville va revivre

Au printemps prochain, les travaux de l’ancienne Halle Sernam seront achevés à Abbeville. Une centaine de salariés travaillant pour la communauté de communes de l’Abbevillois ou le syndicat mixte baie de Somme – Grand littoral picard vont y travailler chaque jour. Peu à peu, le quartier de la gare revit.

882
La Halle Sernam, futur poumon de la ville.
La Halle Sernam, futur poumon de la ville.

 

La Halle Sernam, futur poumon de la ville.
La Halle Sernam, futur poumon de la ville.

Ce bâtiment méritait d’être conservé et d’être réhabilité », souligne Nicolas Dumont, maire d’Abbeville et président de la communauté de communes de l’Abbevillois lors d’une visite de chantier de l’ancienne Halle Sernam. Abandonné, le vaste bâtiment était en piteux état. Les travaux ont débuté à la mi-juillet. Au printemps, lorsqu’ils seront terminés, ils détonneront par leur conception.

Revitalisation de la gare

La rénovation de la Halle Sernam est en effet un des éléments majeurs de la revitalisation du quartier de la gare. Le projet de l’atelier Gasnier-Gossart, d’Amiens, marie modernité et référence à la fonction antérieure du bâtiment. Ainsi, trois wagons seront remis en situation – sur des rails. Ils serviront pour l’un à récupérer des eaux pluviales destinées à l’arrosage du mur végétal et des jardinières et pour les autres feront office de salles de réunion et de tisanerie.
Un étage supplémentaire a été créé, portant la surface totale du bâtiment à près de 3 000 m². Le chauffage se fera grâce à une pompe à chaleur au gaz, associée à une chaudière à condensation. Il y aura un mur végétal.
Par contre, il n’y aura pas de climatisation car « ce n’est pas du tout écologique », selon François Gossart, l’architecte, mais le bâtiment sera équipé de pare-soleil. Un accès aux personnes à mobilité réduite est bien entendu prévu avec l’installation d’un ascenseur. Le grand public aura accès à un belvédère d’où il pourra admirer le paysage avoisinant.

Une centaine de personnes
Le lieu va accueillir la communauté de communes de l’Abbevillois, le syndicat mixte baie de Somme – Grand littoral picard, pour le moment éclatés, et la nouvelle entité Baie de Somme – Trois vallées. Au total, cela représentera une centaine de personnes. La mutualisation des services et leur décloisonnement ont pour objectifs de créer une nouvelle dynamique et de permettre aux citoyens de mieux s’approprier les trois domaines d’intervention des structures. Le public et les partenaires bénéficieront aussi de la mise à disposition de salle de réunions et d’une zone de circulation – exposition pédagogique. Un espace vélo location-réparation est également prévu à destination des cyclistes rejoignant leur lieu de travail (usager train + vélo) ou le chemin de halage qui va bientôt être aménagé par le conseil général de la Somme pour les promenades à vélo. Autre offre au public, un centre pour examen du permis de conduire. Enfin, le montant du projet est de 7, 714 M€, dont 4, 851 financés par la communauté de communes de l’Abbevillois : « C’est un projet ambitieux et passionnant, conclut François Gossart. Il est important de garder des éléments constitutifs de la ville. C’est un beau bâtiment en béton.»