Deuxième plate-forme pour Recyclage Bois Energie

Recyclage bois énergie (RBE) est une société de commerce de gros interentreprises de bois et de matériaux de construction. Après une première plateforme installée à Bruyères-sur-Oise, son dirigeant Antoine Millet en a ouvert une seconde à Hangest-en-Santerre.

617
Antoine Millet devant un tas de bois broyé, destiné à une chaudière industrielle.
Antoine Millet devant un tas de bois broyé, destiné à une chaudière industrielle.

 

Antoine Millet devant un tas de bois broyé, destiné à une chaudière industrielle.
Antoine Millet devant un tas de bois broyé, destiné à une chaudière industrielle.

La plate-forme de Bruyères sur Oise est destinée à récupérer les déchets de bois, pour les chaufferies d’entreprises : « On valorise, on broie et on revend », explique Antoine Millet. L’entreprise compte quatre salariés et a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 1 M€. « Le choix d’Hangest-en-Santerre pour le deuxième site est dû à sa proximité avec l’autoroute A1, et sa situation à mi chemin entre Paris et la Belgique. Nous travaillons beaucoup avec le nord de l’Ile-de-France et la Belgique. La deuxième raison est le grand nombre de chaudières dans les environs Nous avons démarré en août 2013 et ça marche bien. » Hangest a deux salariés. La commerciale visite les entreprises qui ont des chutes de bois ; ce sont des fabricants ou des réparateurs de palettes, plats bords, des valorisateurs de déchets, compostage de déchets verts des collectivités, élagage de branches, charpentes démolies, tous situés en Picardie, dans un rayon de 50 kms, et principalement dans la Somme. Le bois est trié en deux catégories : le A, bois sans traitement alimente les chaudières bio masse et le B sert à refabriquer de l’aggloméré. La répartition est 60% de B et 40% de A. Le bois B est payé par le client qui le dépose. Le A est pris gratuitement, car il y a très peu de déchets, donc de tri à effectuer. Antoine Millet achète très peu de déchets. Les machines qui broient sont mobiles entre les deux sites. Il faut 15 à 20 camions par jour pour alimenter une chaudière. « Aujourd’hui, c’est une énergie plus économique que le fuel ou le gaz. C’est un créneau en pleine évolution, et donc un secteur porteur. » RBE va devenir adhérent de Picardie Energie Bois, une structure régionale regroupant les trois départements, les producteurs de bois et les exploitants de chaudières publiques, (hôpitaux, collèges, lycées etc.). La région Picardie est novatrice en la matière. Antoine Millet va s’équiper de camions bennes pour collecter le bois directement chez les clients et va créer un emploi de chauffeur. Sa prévision de chiffre d’affaires pour Hangest en 2014 est de 700 M€. Et pourquoi pas un troisième site dans les mois à venir ?