Une sixième édition qui a tenu la forme

La dernière édition du Forum reprisetransmission d’entreprise s’est déroulée mi-juin à la CCI de l’Aisne, à Saint-Quentin. Cette année, plus d’une centaine de cédants et repreneurs étaient présents pour une session qui a proposé une grosse innovation : la mise en relation sur site.

481
Pas moins de 35 experts régionaux se sont retrouvés cette année dans les locaux de la CCI de l’Aisne pour cette sixième édition.
Pas moins de 35 experts régionaux se sont retrouvés cette année dans les locaux de la CCI de l’Aisne pour cette sixième édition.
Pas moins de 35 experts régionaux se sont retrouvés cette année dans les locaux de la CCI de l’Aisne pour cette sixième édition.
Pas moins de 35 experts régionaux se sont retrouvés cette année dans les locaux de la CCI de l’Aisne pour cette sixième édition.

Cette sixième édition a apporté quelques innovations, mais pas de vrais signes de la reprise. Quelques éléments montrent pourtant que la transmission ou la reprise d’entreprise est loin d’être une affaire morte. Au contraire, se réjouit Dany- Laure Lavilette, du service animation économique de la CCI Picardie, « l’édition 2013 du Forum reprise-transmission d’entreprise s’est très bien passé. Nous avons eu 117 porteurs de projet, cédants ou repreneurs, avec une particularité cette année : nous avons eu plus de cédants par rapport aux années précédentes ». Alors qu’il était difficile de faire venir des cédants auparavant, la CCI Picardie a opté pour un système novateur pour attirer les professionnels intéressés.
Pour la première fois, la chambre a opté pour un système de mise en relation sur le site. Avant ce forum, la CCI servait d’interface. Les futurs repreneurs demandaient à être mis en contact avec un chef d’entreprise souhaitant céder son entreprise. Quant aux cédants, la CCI leur diffusait des profils de repreneurs susceptibles de les intéresser. Ce nouveau système a permis de changer la donne. « Nous ne l’avions pas fait jusqu’à présent car il nous semblait compliqué sans avoir fiabilisé les candidats au préalable. Nous ne souhaitons pas mettre en face des cédants des repreneurs non qualifiés », poursuit- elle. Avec la mise en relation sur le site, cela a aussi permis de conserver l’anonymat, une donnée relativement importante pour les cédants. Beaucoup pensent que diffuser l’information de la future cession de leur entreprise peut la mettre en difficulté. Le système de mise en relation sur site s’est fait via un affichage totalement anonyme. Si un cédant ou un repreneur se trouve sur le forum, une pastille de couleur est placée à côté de son nom. Un candidat à la reprise ou à la transmission demande alors à le rencontrer via la CCI qui le contacte par son téléphone portable sur le salon. Les deux interlocuteurs sont alors isolés dans un bureau pour discuter calmement de tous les points qu’ils souhaitent aborder.
Cette nouveauté n’a pas changé la mission de la chambre régionale. « Au moment du forum, nous proposons la mise en relation avant l’accompagnement », ajoute-t-elle. Si ce soutien n’est plus obligatoire, les deux parties peuvent continuer à en bénéficier. « Nous le proposons à ceux qui le souhaitent », indique-t-elle. Évidemment, difficile pour la CCI d’évaluer les concrétisations grâce ce nouveau mode de fonctionnement, mais « nous avons vu de vraies relations se nouer ». Sans oublier pour autant de parler d’autres questions essentielles. C’est là aussi l’autre aspect du forum : la possibilité pour repreneurs et cédants de rencontrer des organismes bancaires ou de cautionnement, des experts-comptables, des experts sur les questions administratives ou sociales. Au total, ils étaient 35 présents à cette sixième édition. Grâce à toutes ces possibilités, ce rendez-vous attire désormais des repreneurs venant de bien plus loin que la région Picardie. Certains sont venus de la région parisienne. « Nous n’avons pas à rougir par rapport à de telles régions car ils ont pu constater les efforts que nous réalisons sur la prise en charge et le sérieux des solutions proposées », conclut-elle à propos d’une action sur une thématique, mais concernant toute la région.