Suma Group consolide sa place à Albert

Suma Group a acheté cette année deux entreprises albertines : ACHP et CJ’HYD. L’entreprise familiale, créée il y a quarante ans à Albert, renforce un peu plus sa place dans la région.

L’usine de Suma Group est installée à Albert, au parc d’activité rue Henri Potez.
L’usine de Suma Group est installée à Albert, au parc d’activité rue Henri Potez.

 

Pascal Pézeril, à gauche, en compagnie Ghislain Fagart, directeur d’ACHP, qui vient d’être racheté par Suma group.
Pascal Pézeril, à gauche, en compagnie Ghislain Fagart, directeur d’ACHP, qui vient d’être racheté par Suma group.

En 1973, Robert Pézeril créait, à Albert, Suma (Société d’usinage mécanique d’Albert). Quarante ans après, c’est la troisième génération qui est aujourd’hui aux commandes de l’entreprise familiale devenue Suma Group. C’est le petit-fils du créateur, Pascal Pézeril, qui préside aujourd’hui le groupe. Sa soeur et son frère font également partie de l’entreprise. A ses débuts, Suma ne comptait que trois personnes. « Au départ, c’était de la mécanique pure et dure, raconte Pascal Pézeril. L’entreprise fabriquait des mors en aluminium pour Forest Liné. » La mécanique est aujourd’hui l’un des trois secteurs d’activité de Suma Group, avec l’hydraulique et l’aéronautique. Ce dernier représente 32 % de l’activité du groupe, répondant à un critère du milieu de l’aéronautique « qui nous demande d’être impacté à moins de 50 % ».

« 100% en Picardie »

L’usine de Suma Group est installée à Albert, au parc d’activité rue Henri Potez.
L’usine de Suma Group est installée à Albert, au parc d’activité rue Henri Potez.

L’ensemble du groupe albertin compte 120 personnes depuis le rachat cette année des entreprises ACHP et de sa filiale CJ’HYD. Ces deux entreprises sont également basées à Albert, ce qui renforce l’implantation du groupe dans la Somme et dans la région. « Nos produits sont réalisés à 100 % en Picardie, assure Pascal Pézeril. La recherche et développement (R&D) est en Picardie. Et nous travaillons en étroite collaboration avec l’Agence régionale de l’innovation (ARI) et avec l’ESIEE. » ACHP est une entreprise de construction hydraulique présente sur le marché français et européen, tandis que CJ’HYD est un spécialiste sur la réparation de vérins. Pascal Pézeril mise beaucoup sur l’acquisition d’ACHP. « Nous avons cherché à nous développer pour le futur, explique-t-il. Nous avons trouvé ACHP en coeur de ville d’Albert. Cette entreprise nous permet de consolider notre bureau d’études et nos connaissances en matériel hydraulique. » Avec ACHP, Suma Group peut fabriquer des vérins allant de 50 kg à 12 tonnes. Quand à CJ’HYD, « c’est le spécialiste du SAV. Cette société est là pour dépanner au plus vite nos clients », explique le dirigeant du groupe.

Passion
Suma Group compte une autre entreprise dans le secteur hydraulique : Hydrotechma, achetée en 2008. Elle fabrique des pompes, des compas de bennage ou des vérins. Aéronautique, machinisme agricole, BTP ou voies navigables, les secteurs d’activité qui utilisent des produits fabriqués par les entreprises du groupe sont nombreux. « Toutes les pointes avant des avions Airbus contiennent des pièces fabriquées chez Suma, affirme Pascal Pézeril. Une remorque agricole sur deux en France est équipée d’un produit Hydrotechma. Si vous allez en Europe, vous trouverez des composants ACHP. Vous avez obligatoirement des écluses européennes équipées de vérins ACHP. »
Le président de Suma Group met en avant le caractère familial de l’entreprise, « plus favorable en période de crise ». Également la « passion du métier et de l’industrie » pour rester à la tête d’une entreprise comme celle-ci. « Il faut être passionné pour répondre aux attentes du client, poursuit-il. Il faut toujours être à l’écoute des clients. Aujourd’hui, nous avons des donneurs d’ordre dans l’aéronautique qui nous demandent d’évoluer sur des produits plus complexes. Dans le machinisme agricole, on est sur la même problématique. »