La maison de Jules Verne offre un voyage dans le temps

Cet été, Picardie La Gazette vous propose une série de reportages sur les lieux touristiques de la région. Septième étape dans la Somme avec la maison de Jules Verne. Avec 32 000 visiteurs annuels, c’est l’un des principaux sites touristiques d’Amiens. Ce bel hôtel particulier situé dans le quartier Henriville offre une immersion dans la vie de l’écrivain et dans la société bourgeoise du XIXe siècle.

La tour de la maison de Jules Verne abrite l’escalier d’époque
La tour de la maison de Jules Verne abrite l’escalier d’époque

 

La tour de la maison de Jules Verne abrite l’escalier d’époque
La tour de la maison de Jules Verne abrite l’escalier d’époque

Les nombreux petits mots griffonnés sur le livre d’or à l’entrée en témoignent : la maison de Jules Verne, située rue Charles-Dubois, est un endroit très apprécié des Amiénois et des touristes français ou étrangers. Repérable de loin grâce à sa tour arrondie, elle a été la résidence de Jules Verne et de son épouse pendant près de 20 ans, de 1882 à 1900. Avant d’être racheté en 1980 par Amiens Métropole, ce bel hôtel particulier de 600 m² a successivement été occupé par l’armée allemande lors de la Seconde Guerre mondiale, abrité les locaux de la société pétrolière British Petroleum puis ceux d’un assureur. Depuis janvier 2011, la maison est rattachée au réseau des bibliothèques d’Amiens Métropole.

Décors d’origine
Au rez-de-chaussée, la visite débute par le jardin d’hiver, une pièce spacieuse envahie de plantes vertes et surplombée par une grande verrière. « Cette pièce reflète particulièrement bien la passion de Jules Verne pour l’exotisme », précise Bernard Sinoquet, responsable de la maison. Dans la pièce voisine règne une ambiance opposée. La salle à manger, dont les boiseries et les moulures sont d’époque, est très sombre. D’épais rideaux couvrent les grandes fenêtres, laissant entrer peu de lumière. Les meubles imposants sont en bois très foncé. « Ce style néogothique était très à la mode à l’époque. Le décor mural est d’origine. Les meubles, en revanche, ont été ajoutés », poursuit le responsable. Le salon, lui, est de style régence. C’est là que Jules Verne et son épouse recevaient. « Honorine de Viane recevait tous les mercredis. De nombreux journalistes sont passés dans ce salon. Grâce à des archives, nous avons pu reconstituer le décor pour plonger le visiteur dans cette ambiance très mondaine. » Le bureau de l’écrivain se situe à l’étage. « Grâce à des photographies d’époque, nous avons pu le reproduire à l’identique. » La pièce, minuscule, ressemble à une cabine de bateau.

20 000 documents
Outre le décor, la maison de Jules Verne présente une collection d’objets et de documents retraçant l’oeuvre de l’écrivain à la renommée mondiale. « En 2000, Amiens Métropole a racheté sa collection à Piero Gondolo della Riva, un Italien passionné par Jules Verne. En tout, cela représentait plus de 20 000 documents. Nous n’avons d’ailleurs pas encore fini de les inventorier… » Les livres, manuscrits et affiches d’époque témoignent de la richesse de l’oeuvre de Jules Verne. On le connaît surtout pour ses romans d’aventure mais l’écrivain a écrit plusieurs pièces de théâtre, dont plusieurs exemplaires sont conservés à l’étage. « Ces écrits sont passés inaperçus en France mais ils ont connu un certain succès dans de nombreux pays, notamment en Italie. » La visite permet de découvrir une autre facette de l’écrivain : Jules Verne était très impliqué dans la vie locale. Conseiller municipal, membre de l’Académie des sciences, des lettres et des arts, il devient une figure influente de la société amiénoise.