La 4G et la fibre optique de SFR bientôt en Picardie

L’opérateur SFR investit pour le déploiement de la 4G et de la fibre optique en France. Les première villes et agglomérations picardes seront couvertes d’ici à la fin de l’année.

668
55 agglomérations vont être couvertes par la 4G de SFR, dont Amiens et Beauvais.
55 agglomérations vont être couvertes par la 4G de SFR, dont Amiens et Beauvais.

 

55 agglomérations vont être couvertes par la 4G de SFR, dont Amiens et Beauvais.
55 agglomérations vont être couvertes par la 4G de SFR, dont Amiens et Beauvais.

SFR est le second opérateur de télécommunications français. L’année dernière, il avait réalisé un chiffre d’affaires de 11 Md €. Et l’entreprise affirme investir chaque année 1,5 Md € dans ses infrastructure très haut débit fixe et mobile. Dans la région, 99 % de la population est couverte en 3G par SFR, 80 % des foyers sont dégroupés et il y a 269 noeuds de raccordement (NRA) ADSL.

« Révolution industrielle »
Aujourd’hui, l’opérateur concentre ses investissements de l’opérateur sur la fibre optique et la 4G. « Nous sommes dans une révolution industrielle », affirme Jean-Claude Brier, le directeur des relations régionales nord-est, qui explique qu’avec le très haut débit « qu’il soit fixe où mobile, les entreprises n’achètent plus des ordinateurs, mais achètent des tablettes. Quand ça fonctionne sur la 4G, elles l’utilisent à distance » .
Sur la 4G, SFR devrait couvrir 55 agglomérations d’ici à la fin de l’année. La direction nord-est a déjà ouvert cette année son réseau à Lille et à Strasbourg. Et ça sera le cas à Amiens et Beauvais « au dernier trimestre, précise Jean-Claude Brier, lors d’un passage dans la capitale régionale. Tous les équipements et les antennes vont changer ».

« Investissements d’avenir »
Le déploiement de la fibre optique se fait dans l’ensemble de la région. L’ouverture commerciale pour Amiens est prévue pour la fin de cette année. Dans la Somme, Abbeville devrait suivre au premier trimestre 2014. Saint-Quentin est prévu dès cette année dans l’Aisne alors que quatre communes sont concernées dans l’Oise : Beauvais, Creil, Montataire et Nogent-sur-Oise. Si SFR investit seul pour les zones très denses, l’opérateur a signé un accord avec Orange pour couvrir les zone moins denses (ZMD). « Nous allons utiliser la fibre installée par Orange. Mais il y a d’autres territoires où nous avons déployé de la fibre optique et que l’opérateur historique utilisera », explique Jean-Claude Brier. Cet accord devrait permettre à SFR de couvrir 11 millions de logements en ZMD d’ici à 2020, dont 252 331 en Picardie. La région étant un territoire très rural, « il y a des zones dans lesquelles nous n’allons pas aller, parce qu’il n’y aura pas de retombées économiques », affirme le directeur des relations régionales nordest qui estime que l’opérateur effectue « un déploiement de longue haleine. Ce sont des investissements d’avenir avec des infrastructures qui vont durer longtemps ».