Installation du comité régional d’orientation de bpifrance

Prévu dans la loi relative à la création de bpifrance, le comité régional d’orientation réunit 25 personnes autour du président du conseil régional. Il est chargé de formuler un avis sur les missions de la banque publique dans la région.

766
La réunion d’installation a eu lieu dans les locaux du conseil régional.
La réunion d’installation a eu lieu dans les locaux du conseil régional.
La réunion d’installation a eu lieu dans les locaux du conseil régional.
La réunion d’installation a eu lieu dans les locaux du conseil régional.

Le 11 juin, le directeur général de bpifrance, Nicolas Dufourcq, était à Amiens pour le lancement de la nouvelle banque publique d’investissement en Picardie (Picardie la Gazette n°3469 du 14 juin 2013). Cette nouvelle institution pour le financement des entreprises regroupe les activités d’Oséo, du FSI, de FSI régions et de CDC entreprises. Chaque direction régionale de bpifrance dispose d’un comité régional d’orientation (CRO), présidé par le président du conseil régional. En Picardie, l’installation de ce CRO a eu lieu le 4 juillet.

Lieu d’échange
La mission du comité régional d’orientation est précisée dans l’article 6 de la loi du 31 décembre 2012 relative à la création de bpifrance. Il est « chargé de formuler un avis sur les modalités d’exercice » par bpifrance et ses filiales « de ses missions au niveau régional, et sur la cohérence de ses orientations stratégiques avec la stratégie régionale de développement économique ». Il est composé de 25 personnes, certains représentant l’Etat, le conseil régional, les organisations syndicale ou d’employeurs, ou encore la chambre régionale de commerce et d’industrie, et celle des métiers et de l’artisanat (voir encadré). « Cette configuration fait du comité régional d’orientation un lieu particulièrement propice aux échanges et à la mobilisation de tous les acteurs concernés par le financement de l’économie en s’appuyant sur une relation forte Etat/Région », affirme Claude Gewerc, président du conseil régional et donc du CRO de bpifrance Picardie. Les membres du comité régional d’orientation sont nommés pour une période de trois ans renouvelable. Le principe de parité s’applique pour chaque catégorie. Les fonctions des membres des CRO ne donnent pas lieu à une rémunération, mais les frais de déplacement liés à leurs mandats sont remboursés. « La région a souhaité que ce soit un espace de coopération et de coordination des acteurs », explique Eléonore Calandre, directrice de la mission d’intervention économique et sociale au conseil régional. Les objectifs du CRO de bpifrance Picardie est de partager une doctrine commune, de rendre lisible le système d’appui aux entreprises, de travailler en réseau avec les acteurs locaux, de permettre une concertation des acteurs sur les projets complexes, structurants et innovants, et d’avoir un partenariat public/privé dynamique et équilibré. La première réunion du CRO après son installation devrait avoir lieu à la rentrée.