Un Club d’ambassadeurs pour promouvoir le territoire

Lancé à l’occasion de la première soirée “Compétitifs”, le Club des ambassadeurs du Beauvaisis regroupera des dirigeants d’entreprises désireux de se mobiliser pour promouvoir le territoire au-delà de ses frontières.

528
Caroline Cayeux compte sur les chefs d’entreprises du territoire pour faire valoir tous ses atouts et favoriser de nouvelles implantations.
Caroline Cayeux compte sur les chefs d’entreprises du territoire pour faire valoir tous ses atouts et favoriser de nouvelles implantations.

 

Caroline Cayeux compte sur les chefs d’entreprises du territoire pour faire valoir tous ses atouts et favoriser de nouvelles implantations.
Caroline Cayeux compte sur les chefs d’entreprises du territoire pour faire valoir tous ses atouts et favoriser de nouvelles implantations.

Qui mieux que les chefs des entreprises installées dans le Beauvaisis pour parler des multiples atouts économiques de ce territoire ? « La promotion du territoire est l’un des objectifs prioritaires de la Communauté d’agglomération du Beauvaisis, mais les collectivités locales ne peuvent réaliser seules ce travail de longue haleine. Les dirigeants connaissent parfaitement le territoire et ses qualités, ils ont eux-aussi envie de le voir prospérer et se développer », estime la présidente de la CAB Caroline Cayeux. C’est la raison pour laquelle la sénatrice a souhaité la création d’un Club des ambassadeurs, officiellement annoncée lors de la soirée de remise des premiers Prix Eco du Beauvaisis à la Maladrerie Saint- Lazare début juillet. Parrain d’honneur du club, Hubert de Givenchy est une figure emblématique de Beauvais, sa ville natale, où il a créé en 1957 l’une des usines fabriquant ses parfums réputés dans le monde entier.

Une charte et des outils
« Mobilisons-nous tous ensemble pour accroître le rayonnement de notre territoire aux niveaux national et international, pour faire connaître ses multiples atouts, notamment en matière de position géographique ou d’infrastructures comme l’aéroport », propose Caroline Cayeux aux dirigeants, qui ont des contacts permanents avec des interlocuteurs extérieurs, fournisseurs, clients ou partenaires au-delà des frontières du Beauvaisis. Pour leur faciliter la tâche, la CAB met à disposition des ambassadeurs, des outils de communication, comme une plaquette bilingue anglais très complète, détaillant l’offre du territoire : aussi bien en matière de zones d’activités que de services comme l’accueil des nouveaux arrivants, en termes de centres d’expertise ou de qualité de vie. La collectivité s’engage également à porter à la connaissance des ambassadeurs toute information susceptible de faciliter leurs démarches de promotion et de prospection, et de traiter dans les meilleurs délais, et en toute confidentialité, les informations transmises. En contrepartie, les ambassadeurs s’engagent quant à eux à tout mettre en oeuvre pour faire valoir le territoire auprès de leurs contacts en diffusant l’image d’un lieu accueillant, dynamique et innovant, au tissu industriel diversifié. Ils s’attacheront aussi à détecter de nouveaux projets d’implantation, de création et de développement à travers leur réseau professionnel et ne manqueront pas d’en informer au plus tôt les services de la CAB. « Parce que si on s’y met tous, c’est le Beauvaisis qui en sortira gagnant », concluait Caroline Cayeux.