UE : le Sud en perdition

Les pays du Sud ont beaucoup souffert quand la crise s’est déclarée. Ils souffrent plus encore maintenant que la Troïka s’est installée à leur chevet. Pourtant, le traitement débilitant se poursuit avec constance. Au moins jusqu’au terme des élections allemandes, qui pourrait décider d’une nouvelle règle du jeu.

141
Vous devez être connectés pour visualiser cet article