La Caisse d’Epargne Picardie inaugure ses centres d’affaires

Le 26 juin, la Caisse d’Epargne Picardie inaugurait son centre d’affaires régional Aménagement, immobilier, logement social (AILS) et son centre d’affaires territorial Entreprises économie sociale et secteur public d’Amiens. Avec ces deux centres basés au rezde- chaussée du siège amiénois de la banque, la Caisse d’Epargne Picardie réaffirme son engagement auprès des décideurs économiques picards.

597

Depuis le 1er février 2013, la Caisse d’Epargne Picardie dispose de 4 centres d’affaires territoriaux (à Amiens, Saint-Quentin, Beauvais et Compiègne) destinés aux entreprises, institutionnels et grands comptes, et d’un centre d’affaires régional AILS. En tout, 60 chargés d’affaires et spécialistes travaillent au sein de ces centres,

(de haut en bas) Stéphanie Olié et Frédérique Baledent-Patte, respectivement directrice du centre d’affaires d’Amiens et du centre d’affaires régional AILS, et leur équipe.
(de haut en bas) Stéphanie Olié et Frédérique Baledent-Patte, respectivement directrice du centre d’affaires d’Amiens et du centre d’affaires régional AILS, et leur équipe.

qui comptent parmi ses clients 1 500 entreprises (1 sur 5) et 7 000 associations (1 sur 2), avec chaque année 500 M€ de financement aux acteurs du développement économique.

Deux centres d’affaires, un même engagement

Lors de son discours,

Le centre d’affaires est abrité au rez-de-chaussée du siège de la Caisse d’Epargne Picardie.
Le centre d’affaires est abrité au rez-de-chaussée du siège de la Caisse d’Epargne Picardie.

le président du directoire Laurent Roubin a notamment rappelé que la Caisse d’Epargne participait au développement économique de la Picardie, avec en 2012 une augmentation de 20 % des financements sur les clientèles professionnels, associations, entreprises et logement social (300 M€ sur les 500 M€ pour la Somme, sur 1,2 Md€ de financements en région). « Nous pouvons le faire en nous appuyant sur 950

Laurent Roubin a rappelé les engagements de la banque auprès des entreprises.
Laurent Roubin a rappelé les engagements de la banque auprès des entreprises.

M€ de fonds propres », a-t-il précisé.
Et si la banque a choisi d’implanter un espace dédié aux professionnels au coeur de la capitale régionale, c’est pour favoriser « une relation et un accompagnement de proximité avec ses clients », tout en faisant montre de réactivité. A la tête du centre d’affaires territorial d’Amiens : Stéphanie OLié, qui avec son équipe « mobilise toutes [ses] expertises pour accompa-gner les clients dans leurs projets de développement et leurs besoins bancaires au quotidien ». Les entreprises bénéficient ainsi d’un accompagnement personnel et professionnel, via une approche globale des besoins du dirigeant, les acteurs de l’économie sociale et les institutionnels peuvent eux compter sur le soutien des chargés du centre d’affaires dans leurs initiatives sociales et solidaires de la région. Le centre d’affaires accompagne enfin les acteurs du secteur public dans l’ensemble des domaines de l’investissement public territorial et hospitalier. Frédérique Baledent-Patte dirige elle le centre d’affaires AILS, qui propose « un véritable partenariat financier qui va au-delà du domaine bancaire », au cours des opérations réalisées par les promoteurs, constructeurs, aménageurs… Le centre d’affaires se veut également la « banque de référence des organismes de logement social et des Sociétés d’économie mixte (SEM) [en apportant] les réponses, le niveau d’expertise et les conseils attendus, dans le respect de la règlementation ».