Hortibat ouvre une antenne à Bohain

Le centre de formation Hortibat, spécialisé dans les secteurs de l’horticulture, de l’arboriculture, du maraîchage et du bâtiment ouvre une antenne à Bohain. Une arrivée qui annonce un déploiement sur la Picardie avec l’ouverture d’autres agences.

1335
La ville de Bohain a signé une convention avec Hortibat pour la mise en place d’un chantier d’insertion.
La ville de Bohain a signé une convention avec Hortibat pour la mise en place d’un chantier d’insertion.

 

La ville de Bohain a signé une convention avec Hortibat pour la mise en place d’un chantier d’insertion.
La ville de Bohain a signé une convention avec Hortibat pour la mise en place d’un chantier d’insertion.

Nous avons, ici à Bohain, un souci d’accès à la formation. L’implantation d’un centre de formation sur le territoire va permettre de répondre à un besoin réel et attendu par la population. » Jean-Louis Bricout, député-maire de cette ancienne cité du textile au nord de l’Aisne affiche sa satisfaction à l’annonce de l’ouverture d’une antenne locale de Hortibat, un centre de formation spécialisé dans les secteurs de l’horticulture, de l’arboriculture, du maraîchage et du bâtiment, très actif dans le Nord-Pas-de-Calais puisqu’il possède deux sites sur le Cambrésis et l’Avesnois et travaille en partenariat avec le CNPTF, la CAPEB et plus de 800 entreprises via une charte comprenant notamment des formations sur-mesure et à la demande (80 % pratique et 20 % de théorique). Depuis quelques mois, Hortibat investit la Picardie et notamment le nord de l’Aisne. Il travaille avec des collectivités, des associations intermédiaires (l’AVES et l’AIPSQ) et des centres de formation comme Devenir en Vermandois. Cela a donné lieu, entre autre, à la création de deux chantiers d’insertion innovants à Saint-Quentin et à Fresnoy-le-Grand. L’objectif est de faire passer le CAP en un an avec un public éloigné de l’emploi. Les stagiaires travaillent le projet de manière globale (de la conception à la présentation du projet aux élus). A Fresnoy-le-Grand, ils travaillent sur la création d’un parc de jeux. Devenir en Vermandois assure la partie connaissances générales et la remise à niveau. La convention signée le 7 juillet avec la ville de Bohain permettra de mettre en place un chantier d’insertion pour la création d’un parc pédagogique avec jardin aromatique, fontaine à eau et jeux qui sera ouvert aux habitants et aux écoliers. La concrétisation de ce projet est le résultat d’un long travail de réflexion des acteurs locaux : la municipalité, la Maison de l’emploi de Saint-Quentin et les associations d’insertion de formation locales.

Le siège social délocalisé
Le centre de formation Hortibat est peu connu en Picardie. Ce qui devrait changer. Les responsables ont décidé d’étendre les activités sur la région à travers un plan de développement. Le siège social situé à Beauvois-en-Cambrésis s’installera dans les prochains mois sur Bohain. L’ouverture de nouvelles antennes est prévue dans la Somme et l’Oise. Ce qui en ferait, à terme, le seul centre picard spécialisé dans les espaces verts. « Nous devons déjà faire nos preuves dans l’Aisne avant de s’étendre », lance Franck Bury, le directeur. Des preuves sont déjà là. Outre la signature de convention avec des collectivités, Hortibat a impulsé la création d’une chambre départementale des artisans des travaux publics dans l’Aisne. Une association professionnelle présidée par Cédric Corbizet, paysagiste à Omissy, près de Saint-Quentin. « Nous formons aussi bien les salariés des secteurs privés et publics que les demandeurs d’emploi », précise Franck Bury, le directeur d’Hortibat mettant en avant les formations innovantes axées sur techniques de demain comme le mur et la toiture végétale. Près d’une cinquantaine de nouvelles formations verront le jour dans les prochaines formations. « Les entreprises évoluent, il faut s’adapter », lance Sophie Denimal, chargée de mission chez Hortibat. Des formations qui attirent de plus en plus de stagiaires venant du Nord, du bassin parisien et même de l’Est. De bonnes nouvelles pour le député-maire de Bohain qui a demandé qu’une réflexion soit lancée sur l’accueil et l’hébergement des stagiaires. Car Bohain possède peu d’établissements hôteliers en capacité d’accueillir ce nouveau public. Avec l’ouverture de son agence sur Bohain, Hortibat prévoit de créer trois à quatre postes qui compléteront l’équipe de 12 salariés et la création d’un bureau d’études.