Avec le conseil général de l’Oise, les emplois ont de l’avenir

Le département organisait début juillet les premiers forums des emplois d’avenir à Noyon, Creil, et à l’Hôtel du département à Beauvais. Plus de 1 300 jeunes ont préparé leur insertion professionnelle.

682
Devant le succès remporté par ces premiers forums des Emplois d’avenir, le conseil général relancera l’opération à la rentrée.
Devant le succès remporté par ces premiers forums des Emplois d’avenir, le conseil général relancera l’opération à la rentrée.

 

Devant le succès remporté par ces premiers forums des Emplois d’avenir, le conseil général relancera l’opération à la rentrée.
Devant le succès remporté par ces premiers forums des Emplois d’avenir, le conseil général relancera l’opération à la rentrée.

1 345 jeunes visiteurs et 622 CV déposés : les premiers forums Emplois d’avenir, organisés simultanément à Noyon, Creil et Beauvais le 3 juillet ont fait le plein. Dans le jardin de l’Hôtel du département, un grand chapiteau abritait des stands de partenaires, communes, missions locales, Pôle Emploi, Cap Avenir… Les jeunes isariens de 16 à 25 ans pouvaient s’entretenir avec des professionnels du recrutement, participer à des ateliers pour concevoir ou améliorer leur CV, et découvrir les emplois d’avenir proposés par le conseil général. Des postes de médiateur culturel et éducatif, d’ambassadeur du tri, d’agent de travaux routiers ou encore d’écogarde… déjà 57 postes Emplois d’avenir sont proposés via Pôle Emploi au sein des services départementaux. A noter que le conseil général avait même mis en place un système de transports gratuits pour permettre aux jeunes à la recherche d’un emploi de se rendre à ces forums.

400 emplois d’ici à 2014
Les emplois d’avenir ont pour ambition d’améliorer l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification des jeunes, peu ou pas diplômés, confrontés à des difficultés particulières d’accès à l’emploi, dans des activités elles aussi définies comme porteuses d’avenir, à caractère d’utilité sociale, environnementale ou à fort potentiel de développement. Dès novembre dernier, l’Oise a été l’un des premiers départements de France à s’engager dans ces dispositifs, pour offrir aux jeunes une première expérience professionnelle enrichissante et reconnue, en CDI ou CDD de un à trois ans, une formation qualifiante et un suivi personnalisé continu et adapté au projet. D’ici à 2014, le conseil général s’est fixé l’objectif ambitieux de 400 emplois d’avenir créés, pour moitié dans ses propres services, l’autre moitié dans d’autres structures.

Emplois communaux ou associatifs
Car au-delà des recrutements en interne, le département s’est aussi engagé à favoriser les emplois d’avenir au sein des communes de moins de 5 000 habitants, des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), et dans les associations du territoire. Concrètement, il prendra en charge 20% du salaire brut du jeune pendant la première année, 15% la seconde et 10% la troisième. Les domaines d’activité ciblés dans le cadre de cette aide concernent les métiers liés à l’environnement et au développement durable, à l’aide à la personne et au périscolaire. Des domaines dans lesquels des besoins de personnel existent sans aucun doute.