Le rapport Lescure et la responsabilité des intermédiaires de l’Internet

Pierre Lescure a remis, le 13 mai, au président de la République et à la ministre de la culture et de la communication, son rapport sur la politique culturelle à l’air des contenus numériques. Les propositions qu’il formule s’inscrivent dans le cadre de sa mission sur l’« acte II de l’exception culturelle ». Une partie du rapport est consacrée à une réflexion sur l’implication des intermédiaires de l’Internet dans la lutte anti-contrefaçon.

95
Vous devez être connectés pour visualiser cet article