L’Aéronautique donne des ailes à l’emploi

Le secteur aéronautique est aujourd’hui l’un des plus porteur. Plus de 15 000 postes sont à pourvoir. Fort de ce constat, l’agence d’emploi Synergie Albert a organisé mercredi 5 juin son premier salon pour l’emploi aéronautique, durant toute une journée au théâtre du jeu de Paume d’Albert.

487
L’industrie aéronautique recrute et le fait savoir lors du premier salon synergie aéro.
L’industrie aéronautique recrute et le fait savoir lors du premier salon synergie aéro.

 

L’industrie aéronautique recrute et le fait savoir lors du premier salon synergie aéro.
L’industrie aéronautique recrute et le fait savoir lors du premier salon synergie aéro.

Pour ce premier salon de l’emploi Synergie Aéro, de nombreuses entreprises du secteur ont répondu présentes. Toutes ont des besoins en recrutement pour des postes à pourvoir très rapidement ainsi que des formations rémunérées à offrir. « Les profils recherchés sont principalement des personnes issues notamment des formations électro-technique, mécanique (auto, moto, agricole…) et de maintenance. L’objectif de cette journée était donc de rassembler les entreprises et les candidats. 15 000 recrutements ont eu lieu en 2012. Autant sont prévus en 2013. Airbus est notre client principal. L’entreprise a enregistré 493 commandes entre janvier et avril. Nous travaillons aussi tout naturellement avec ses nombreux soustraitants », affirme Michelle Filliette, responsable Synergie Pas-de-Calais Somme qui oeuvre dans le département de la Somme depuis 35 ans. Synergie a déposé la marque de ce salon après les succès de ceux de Nantes-Saint Nazaire, Paris, Toulouse et Marseille en 2011. Le besoin de main-d’oeuvre qualifiée est donc plus que réel, surtout dans le métier de monteur-ajusteur. L’agence d’emploi travaille pour cela sur les pré-requis CAP, Bac Pro, BTS technique…, puis propose des tests et des formations. « Les postes à pourvoir sont encore nombreux: techniciens méthode, contrôleurs et inspecteurs qualité, approvisionneurs, concepteurs outillage, dessinateurs, ingénieurs technique logistique… Bref dans ce secteur ce n’est pas du tout la crise. C’est même une filière d’avenir », assure Michelle Filliette. Bilan : 800 CV déposés lors de cette seule journée à Albert pour une première salve de 150 postes à pourvoir à très moyen terme.

Face à face
Les candidats ont donc eu l’occasion d’être accompagnés par des professionnels de l’emploi qui ont pu les aider à rédiger leurs CV et à les préparer leur entretien professionnel. « Nos clients sont satisfaits à la fois de la qualité et de la quantité des CV proposés. Les douzes entreprises présentes ont pu se faire connaître et les candidats aussi », poursuit la responsable de Synergie qui remercie au passage le soutien apporté par la mairie et la communauté de communes du Pays du Coquelicot à la réussite de ce salon inédit. Ainsi, Laroche Industries, Somepic, Blondel Aéro Logistique, Induxial, Prodess, Trigo ou encore Simra avaient leur stand. Face à eux, des rangées de candidats attendant leur tour. « Cela fait deux ans que je recherche un emploi. Je viens de déposer mes CV et j’en ai encore un dernier à remettre à Aérolia. Là j’y crois. C’est un secteur en plein essor. J’espère obtenir une formation et pourquoi pas devenir monteur-ajusteur, ce qui semble très recherché. Après cette journée d’entretiens, je me dis que tout est possible », s’enthousiasme Julien Duchossois, Amiénois de 29 ans, accompagné de son ami Bruno Cozette, 30 ans, dans la même situation. Peut-être trouveront-ils un emploi chez Aérolia à la fabrication des pointes avant des avions de la famille Airbus ? D’autres profils ont dans tous les cas séduit les dirigeants de Saci Engineering, bureau d’étude dans le Nord. « Nous avons trouvé l’initiative de ce salon vraiment originale et pertinente. Nous avons pu rencontrer des personnes intéressantes que nous pourrions recruter rapidement pour développer nos activités actuelles et futures », promettent Arnaud Jourdain et Mickaël Lefebvre.