La garden-party du Medef Somme sur fond de loi de sécurisation de l’emploi

La Garden-party du Medef Somme a eu lieu le 20 juin au Petit Château de Lamotte-Brebière. L’avocat spécialisé en droit, Bruno Patel y est intervenu pour parler de la loi de sécurisation de l’emploi.

401
Bruno platel, avocat spécialisé en droit social a expliqué à l'assemblée les grands poinst de l'ANI.
Bruno platel, avocat spécialisé en droit social a expliqué à l'assemblée les grands poinst de l'ANI.

 

Bruno platel, avocat spécialisé en droit social a expliqué à l'assemblée les grands poinst de l'ANI.
Bruno platel, avocat spécialisé en droit social a expliqué à l'assemblée les grands poinst de l'ANI.

L‘adoption en mai dernier de la loi de sécurisation de l’emploi, dite ANI (accord national interprofessionnel), a fait débat et a engendré des centaines d’heures de discussions, plus de 5000 amendements et de vives tensions entre les députés à l’Assemblée nationale. Nombreux sont ceux qui, dans tous les camps, ont critiqué le texte transposant l’accord interprofessionnel conclu par le patronat, Medef, UPA et CGPME ,et trois organisations syndicales : CFDT, CFE-CGC et CFTC.

Renforcer la compétitivité
Sur le terrain, il est désormais nécessaire de l’expliquer. C’était tout le sens de la conférence débat animée par Bruno Platel, avocat spécialisé en droit social en préambule de la Garden-party annuelle du Medef Somme qui avait lieu il y a quelques jours au Petit Château à Lamotte-Brebière sous la présidence de Jean-Claude Oleksy.
Une centaine de responsables d’entreprise a assisté à l’exposé aussi concis que possible sur ce texte compliqué. En une heure, Bruno Platel avait réussi la prouesse d’éclairer les principaux points de la loi qui vise à la fois à renforcer la compétitivité des entreprises et à améliorer certains droits des salariés. Elle accorde plus de flexibilité aux entreprises (accords de maintien dans l’emploi, mobilité interne, refonte des procédures de licenciement) et crée de nouveaux droits pour les salariés (accès élargi aux complémentaires santé, droits rechargeables au chômage, compte individuel formation, encadrement des temps partiels). La soirée s’est poursuivie par un cocktail pour échanger en toute convivialité durant laquelle les convives ont pu profiter du cadre verdoyant qu’offre le lieu de réception.