Un quatrième site pour Saverglass

Basé à Feuquières, dans l’Oise, Saverglass est le spécialiste mondial de la fabrication, de la personnalisation et de la décoration de bouteilles en verre premium et super premium. Son credo : le design. Un quatrième site de production vient d’ouvrir aux Emirats Arabes Unis.

565
1 500 personnes travaillent à Feuquières.
1 500 personnes travaillent à Feuquières.

 

Saverglass a fait de la bouteille un objet à part entière.
Saverglass a fait de la bouteille un objet à part entière.

Feuquières, Le Havre, Arques et maintenant près de Dubaï, aux Emirats Arabes Unis… Saverglass continue d’étendre son savoir faire. Ce quatrième site occupe 180 personnes. Il vient en renfort du marché des vins, notamment du nouveau monde : Australie, Nouvelle Zélande, Afrique du sud, Chine, Etats- Unis… En fin d’année, a été inauguré à Feuquières un nouvel accueil. Une sorte de musée du verre. Il est enrichit d’un show room.

Petite et grande série

Le design est déterminant.
Le design est déterminant.

La réputation de la verrerie de 2 500 salariés – dont 1 500 à Feuquières – n’est plus à démontrée. Elle est en effet spécialisée dans la fabrication et la décoration de bouteilles, en petite comme en très grande série. 60 % de son activité est dédiée aux spiritueux (vodka, vins, armagnac…), 30 % au champagne, 9 % aux parfums et cosmétiques et 1 % à l’alimentaire (huile d’olive, vinaigre balsamique…). 50 % du chiffre d’affaires est réalisé en France et 50 % à l’étranger. Saverglass exporte vers 80 pays. Elle enregistre 413 millions d’euros de chiffre d’affaires. Car l’entreprise a su se démarquer en proposant des designs modernes, intemporels et originaux qui ont contribué à forger l’identité et la réputation de l’entreprise.
Quatre cent produits ont été développés et protégés. Chaque année, une dizaine sont créés.
« Nous adorons les challenges, être poussés dans nos retranchements, créer quelque chose de nouveau mais si ce n’est pas réalisable, nous le disons », affirme Régis Maillet, directeur marketing de l’usine. Certaines bouteilles sont complexes voire extravagantes. Les décors, en Organic color play®, sont tous personnalisables et peuvent être infinis… « Nous avons intégré tous les codes de la cosmétique, précise Régis Maillet. Nos clients nous demandent du verre extra blanc afin que les breuvages ne soient pas dénaturés. Nous travaillons dans l’épaisseur du verre avec des semelles de verre, des colonnes régulières, des arrêtes vives… Nous offrons une parfaite complémentarité entre le verre et le décor. Nous conférons au produit toute son élégance. »

Beaucoup de soins

1 500 personnes travaillent à Feuquières.
1 500 personnes travaillent à Feuquières.

Saverglass bénéficie d’une vision globale sur les tendances du marché et étend son rôle au conseil des clients. L’entreprise prend beaucoup de soins dans le choix de ses approvisionnements en sable et en matières premières. En 2008, elle a introduit des palettes de couleurs de teinte dans la masse, qui métamorphosent le verre. Par exemple, certains bleus sont élec-triques. Cuir, métal, voire du diamant peuvent se conjuguer au verre. Ce qui permet de pouvoir faire la différence entre différents types d’alcools. Ainsi pour les alcools blanc, comme la vodka, le packaging est déterminant. Chaque bouteille doit raconter une histoire pour capter l’attention du client ou du consommateur. Loïc Quentin de Gromard est l’actuel PDG de l’entreprise fondée en 1897. Il en a pris les rênes en 1985. Il a fait le choix de l’hyperspécialisation pour permettre à l’entreprise d’exister sur un marché dominé par les grands groupes. C’est sur le marché de niche de la bouteillerie de luxe qu’il a fait son choix. Un choix stratégique qui lui permet aujourd’hui de regarder l’avenir avec confiance.