Trophée de l’Innovation pour Devismes

Belle récompense pour la SAS Devismes. L’entreprise de Feuquières-en-Vimeu s’est vu décerner le prix de l’Innovation industrielle en Picardie pour 2013. Un prix remis par l’Etat et le conseil régional devant les salariés de l’entreprise.

903
Philippe Devismes, fier de son prix.
Philippe Devismes, fier de son prix.

 

Le projet Axe’s qui a été récompensé.
Le projet Axe’s qui a été récompensé.

Visiblement ému, Philippe Devismes, le PDG de l’entreprise, a brandi son prix puis sa médaille au coeur de son usine. Il a été chaleureusement applaudi par ses 88 salariés. Ce prix de l’Innovation industrielle en Picardie couronne des années de travail. Axe’s, le projet récompensé, est le développement d’un système d’ouverture et de fermeture des portes des toilettes des trains, permettant une meilleure accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et les malvoyants. Par exemple, l’ouverture et la fermeture sont indiquées par des flèches en relief.

Réglementation

Ce projet s’est inscrit dans le cadre de l’évolution de la réglementation concernant l’accessibilité et la mise à disposition d’informations dans les lieux publics. Il a été développé dans le cadre d’un consortium réunissant la SNCF et les établissements de recherche, principalement l’Ecole supérieure d’ingénieurs en électrotechnique et électronique (ESIEE) d’Amiens. L’innovation a résidé dans le développement d’une interface électronique entre la serrure et le système d’ouverture des portes coulissantes et battantes, avec une ergonomie adaptée et un usage facile. Le prototype a été présenté en 2009 à la gare de l’Est à Paris au sein d’un “train labo” et a été testé par des personnes à mobilité réduite.
« La stratégie de l’entreprise est axée sur la recherche et la conception de nouveaux produits, a souligné Philippe Devismes. Ce prix est une reconnaissance du travail de nos équipes. » Christophe Langlet, directeur régional d’Oséo, a évoqué une entreprise exemplaire, qui se diversifie pour « aller chercher de nouvelles voies ».

Difficile d’innover

Philippe Devismes, fier de son prix.
Philippe Devismes, fier de son prix.

« C’est difficile d’innover car c’est remettre en cause ce que l’on fait et ce que l’on sait faire, a souligné Annie- Claude Leuliette, conseillère régionale déléguée à la côte picarde. On ne sait pas non plus si le produit va correspondre à la demande. Le Vimeu est un territoire industriel qui a su s’adapter, résister sans renoncer. » Jean-François Cordet, le préfet de région, a notamment salué une entreprise capable de « traiter avec de grands donneurs d’ordre ».
En effet, la société Devismes, 7 400 m² d’ateliers, a été créée en 1976. Elle est présente sur deux secteurs d’activité : la sous-traitance en tôlerie fine (40 % de son activité) et la fabrication de serrures dans des domaines variés (60 %). Ses principaux marchés sont l’ameublement, le bâtiment, le ferroviaire (10 % de la tôlerie et 15 % des serrures), la marine et les réseaux télécoms ou gaz. La société Devismes, qui enregistre un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros dont 17 % à l’export, est un acteur majeur dans le domaine des serrures et des systèmes de fermeture ferroviaires sur le plan national. Elle est en contact permanent avec de grands acteurs du secteur, qu’ils soient constructeurs (Alstom, Bombardier), prescripteurs (RATP, SNCF) ou équipementiers (Faiveley, Compin).
Devismes est une société familiale. Michelle Devismes, l’épouse de Philippe Devismes, est directrice générale. Le couple a été rejoint par ses trois enfants : Bertrand est chargé du ferroviaire, Maxime s’occupe de la technique et des achats, quant à Frédéric, il travaille sur les produits catalogue. L’objectif de la SAS est de pérenniser son activité de serrurerie par le biais d’une politique d’innovation et de développement des fonctions support au profit des grands comptes. Elle associe le design à l’innovation afin de faire évoluer sa gamme propre de produits de tôlerie.