Ouvrir son cabinet de pédicure, c’est le pied !

Anne-Sophie Cauuet, toute jeune diplômée de l’école de pédicure de Paris, vient d’ouvrir un cabinet de pédicure-podologue à Vignacourt dans la Somme. Objectif de la spécialiste: soulager son prochain.

400
Anne-Sophie Cauuet a installé son cabinet de pédicure-podologue en zone rurale.
Anne-Sophie Cauuet a installé son cabinet de pédicure-podologue en zone rurale.

 

Anne-Sophie Cauuet a installé son cabinet de pédicure-podologue en zone rurale.
Anne-Sophie Cauuet a installé son cabinet de pédicure-podologue en zone rurale.

J’ai choisi le métier de pédicurepodologue pour soulager et soigner mes patients. Mais il n’y a pas que cet aspect que j’aime dans cette profession. Je confectionne aussi des semelles moi-même. En moyenne quatre ou cinq paires par semaine. C’est donc un métier manuel aussi », assure Anne- Sophie Cauuet qui à seulement 25 ans a créé son cabinet de pédicure-podologue à Vignacourt en octobre dernier. Un projet que la jeune doullennaise de naissance avait en tête depuis l’âge de 12 ans. Une fois diplômée d’état, Anne- Sophie Cauuet a complété son expertise par une formation spécifique à destination des personnes diabétiques suivie d’une autre formation en cours à Lille en podologie du sport. Avant de devenir son propre patron, Anne-Sophie Cauuet faisait des remplacements, l’été notamment dans d’autres cabinets. « Puis j’ai lancé mon propre projet. Seule cela n’aurait pas été évident. Le réseau J’entreprends en Somme m’a beaucoup aidé. J’ai notamment obtenu un Prêt d’honneur de 6 000 € en août 2012. Ce qui m’a permis de bien démarrer mon activité en m’apportant de la trésorerie supplémentaire. Avant cela, j’ai pu compter sur leur soutien pour faire face aux demandes des administrations comme l’assurance maladie pour être conventionnée. Je dois dire que cela est la partie la plus difficile. Aller voir tous les organismes utiles à la mise en oeuvre d’un projet n’est pas toujours chose aisée », confie-elle.

Un parcours sans faille

Durant son parcours, la jeune créatrice d’entreprise est aussi allée voir l’ordre des pédicures-podologues pour réaliser une étude de marché. Des professionnels qui ont pu lui indiquer les territoires ruraux du département en manque de spécialistes. « Je suis conseillé également par un cabinet comptable. Cela aussi est appréciable », ajoute la pédicure-podologue, la seule de la commune, qui voit sa clientèle grandir. Ses patients, âgés de 4 à 80 ans, peuvent ainsi se rendre au cabinet du lundi au vendredi. Pour certains soins c’est Anne-Sophie Cauuet qui se déplace à domicile, notamment pour les personnes âgées ravies de ce service personnalisé. Bientôt, tous verront leur nouvelle pédicure-podologue rejoindre les trois médecins de la future maison médicale dont l’installation est prévue d’ici trois ans.