La Taverne Elektrik pour découvrir les bières artisanales

Un nouvel établissement va ouvrir ses portes rue Saint-Leu, à Amiens. L’objectif des créateurs de la Taverne Elektrik est de faire découvrir une gamme étoffée de bières artisanales dans un lieu convivial et résolument moderne.

807
Stéphane et Benoit devant leur nouvel établissement de la rue Saint-Leu.
Stéphane et Benoit devant leur nouvel établissement de la rue Saint-Leu.

 

Stéphane et Benoit devant leur nouvel établissement de la rue Saint-Leu.
Stéphane et Benoit devant leur nouvel établissement de la rue Saint-Leu.

Entre tradition et modernité, c’est ainsi qu’on pourrait définir en deux mots le concept du bar, qui vient d’être aménagé à l’angle des rues Saint-Leu et des Archers. Pour la tradition, les bières artisanales proposées, qui sont élaborées depuis des temps immémoriaux en Belgique et dans le nord de la France. Tout comme une gamme étendue de whiskys, venus tout droit des distilleries ancestrales écossaises. Le baby foot, un Bondini tout neuf, est posé en évidence au milieu de la salle et il fait le lien entre le passé et le présent. Il est devenu rarissime d’en voir dans les établissements actuels, alors qu’il faisait partie des meubles dans les anciens bars et trônait fièrement aux côtés des flippers et autres juke box. Du côté de la modernité, il faut signaler un décor de taverne moderne, aux accents de métal, de béton et de bois brut. Les notes actuelles sont également données par les soirées musicales qui seront organisées aux tonalités rock et électro. Mais, pour faire la transition, il faut aussi signaler que la Taverne Elektrik propose de faire découvrir une nouvelle bière artisanale chaque mois et, parmi celles-ci de petites brasseries, qui se sont créées ces dernières années.

La Caña le déclencheur

Ce qui a fait germer l’idée de création de ce bar à bières dans l’esprit entrepreunarial de Stéphane c’est le lancement de la bière Caña, ou bière des Pirates, voici deux ans, en collaboration avec la Brasserie de la Somme. « Ce qui se développe chez les consommateurs, c’est la bière traditionnelle ou bière de dégustation. Nous avons donc décidé de faire découvrir des bières d’abbaye, des spéciales, qui ont du goût et sont produites par des brasseries artisanales en petits tirages. Nous proposons huit bières pression différentes, dont une qui changera chaque mois, ainsi qu’une cinquantaine de bières bouteille. La gamme de bières de la Brasserie de la Somme sera bien sûr représentée », avance Stéphane, l’un des créateurs.
Dans cette aventure, il sera associé à Benoit, un barman mélomane et musicien, mais aussi Olivier.

Ni success story ni Monopoly

Olivier et Stéphane sont de vieux complices, puisqu’ils se sont associé il y a 13 ans, pour créer le café Bissap, puis le restaurant Wakam, et ensuite le Barrio, voilà 6 ans. « Ce n’est ni une success story, ni un jeu de Monopoly, même si des amis plaisantent sur le sujet, car nous avons désormais trois enseignes rue Saint-Leu. Cela n’a pas toujours été facile. Il y a eu des hauts et des bas. Il faut se remettre en question, investir quand on le peut et c’est surtout beaucoup de travail. D’ailleurs, avec Benoit, nous avons quasiment fait tous les travaux d’aménagement de la taverne », soutient Stéphane.
La Taverne Elektrik sera ouverte tous les jours, en semaine de 11 heures à 1 heure du matin et à partir de 18 heures, le samedi et le dimanche. L’établissement, qui dispose d’une terrasse, propose un petit service de brasserie le midi. Stéphane et Benoit souhaitent « créer une dynamique dans le quartier et faire revivre la rue Saint- Leu, une rue historique d’Amiens. Il y a du potentiel, surtout avec la perspective du projet Citadelle ».