La pensée positive dans l’entreprise

La pépinière d’entreprises de l’Agglo du Beauvaisis recevait la sophrologue Andrée Dumont : pour aider les dirigeants à appliquer la pensée positive au dynamisme de leur entreprise.

515
Respirer, mobiliser son énergie, évacuer son stress, et penser positif : pour la thérapeute Andrée Dumont, à droite, le bien-être, ça se travaille…
Respirer, mobiliser son énergie, évacuer son stress, et penser positif : pour la thérapeute Andrée Dumont, à droite, le bien-être, ça se travaille…

 

Respirer, mobiliser son énergie, évacuer son stress, et penser positif : pour la thérapeute Andrée Dumont, à droite, le bien-être, ça se travaille…
Respirer, mobiliser son énergie, évacuer son stress, et penser positif : pour la thérapeute Andrée Dumont, à droite, le bien-être, ça se travaille…

Dans des temps parfois difficiles, il est indispensable que les dirigeants soient en pleine possession de leur énergie et la communiquent autour d’eux. Sophrologue et thérapeute en relation d’aide, Andrée Dumont anime des ateliers de groupe et des séances individuelles dans son cabinet beauvaisien SerenZen. « Dans tout cadre de travail comme dans la vie, il est intéressant de connaître des outils simples pour ne pas se laisser envahir par les préoccupations quotidiennes », expliquait-elle en ouverture de la séance qu’elle encadrait à la pépinière d’entreprises du Beauvaisis. Une séance qui s’adressait non seulement aux entreprises hébergées à la pépinière mais aussi aux autres : une petite dizaine de dirigeants de tous profils y ont pris part, pour vivre mieux leur activité professionnelle et optimiser leurs résultats.

Automassages et respiration
« Nous devons revenir à notre corps et écouter les signaux qu’il nous envoie, prendre en compte les manifestations de la douleur avant qu’elle ne s’aggrave en pathologie », recommandait la thérapeute. Le matin, après le déjeuner, avant ou après une réunion importante, quelques automassages inspirés du taïchi permettent de relancer son énergie et d’évacuer son stress. De même, des respirations amples et profondes vont avoir un effet dynamisant ou relaxant, selon l’intention qu’on leur donne. « C’est l’intention qui fait le mouvement, soit en serrant les poings pour concentrer l’énergie, soit au contraire en secouant les mains pour éliminer les tensions négatives », affirme Andrée Dumont.

Méthode Coué
Efficace pour retrouver du tonus corporel, cette intention mentale l’est aussi pour dynamiser sa pensée. Une méthode basée sur l’autosuggestion, développée par le célèbre Emile Coué il y a un peu plus d’un siècle. Et qui revient aujourd’hui en force… « Il ne s’agit pas d’être dans le monde des Bisounours, mais au contraire d’être bien conscient de la réalité, même quand elle est difficile. D’apprendre à accepter ses faiblesses, et à les utiliser pour en faire des forces », poursuit la sophrologue. C’est selon elle pendant les périodes dites « sophroliminales », à l’extrême limite entre l’état de veille et le sommeil, que les autosuggestions ont le plus d’impact sur le subconscient. En répétant une phrase positive le matin au réveil et le soir au coucher, et ce pendant 21 jours, on peut arriver à faire évoluer les situations les plus complexes. « Le plus difficile est d’élaborer la phrase correspondant à la problématique que l’on cherche à résoudre », reconnaît Andrée Dumont : suffisamment courte pour être retenue facilement, indiquant clairement, et avec un verbe au présent, l’objectif à atteindre et dans quel délai, ne comportant aucun terme négatif, la phrase ne doit présenter aucune injonction ou contrainte auxquelles le subconscient est par nature rétif. Une fois cette phrase définie, la répéter régulièrement finit par lui donner une réalité, dans la mesure du possible : « Si étant malade, nous nous imaginons que la guérison va se produire, celle-ci se produira si elle est possible. Si elle ne l’est pas, nous obtiendrons le maximum d’améliorations qu’il est possible d’obtenir », assurait l’initiateur de cette théorie d’auto persuasion. Renforcée par des exercices de relaxation permettant de s’imprégner de l’objectif à atteindre, la pensée positive permet à coup sûr de voir les choses sous un angle plus favorable, et de contribuer ainsi à leur amélioration. Alors, on essaie ?