Trois belles étoiles au bord d’un lac

A Chamouille, l’Hôtel du Golf de l’Ailette, que borde le lac du même nom, va investir un million d’euros entre 2013 et 2015 pour rénover et embellir ses 56 chambres et les circulations de l’établissement. Ses dirigeants ont conquis de nouveaux clients en dynamisant toute la partie restauration, en augmentant la capacité de l’hôtel à accueillir des séminaires et des repas d’affaires, et en développant des relations commerciales avec le Center Parcs de l’Aisne du groupe Pierre & Vacances.

474
La décoration des chambres de l’Hôtel du Golf de l’Ailette a été conçue par une entreprise saint-quentinoise.
La décoration des chambres de l’Hôtel du Golf de l’Ailette a été conçue par une entreprise saint-quentinoise.

 

La décoration des chambres de l’Hôtel du Golf de l’Ailette a été conçue par une entreprise saint-quentinoise.
La décoration des chambres de l’Hôtel du Golf de l’Ailette a été conçue par une entreprise saint-quentinoise.

A Chamouille, sur les rives du lac de l’Ailette, entre les pontons des dériveurs de la base de loisirs nautiques Cap’Aisne et les greens et bunkers du golf de l’Ailette, s’élève depuis 1990 l’Hôtel du Golf de l’Ailette.
Il fut longtemps la propriété du groupe Accor (Mercure). Mais depuis 2011, l’établissement, qui, dans un parc d’un hectare, couvre 3 500 m² et abrite 56 chambres, appartient à la Sarl de l’Ailette créée par Benoît Boulanger, autrefois restaurateur à Laon.
La Sarl a investi 3,5 M€ dans l’acquisition de cet hôtel-restaurant idéalement situé au bord d’un lac de 170 hectares de l’autre côté duquel prospère le Center Parcs de l’Aisne (800 cottages).
L’Hôtel du Golf emploie entre 20 et 30 salariés selon l’intensité de la saison. Il a réalisé l’an passé 2,1 M€ de chiffre d’affaires, en augmentation de 16 % par rapport à celui de 2011. « Nous avons pris le problème différemment de nos prédécesseurs, explique Benoît Boulanger. C’est un site exceptionnel. Il fallait y être très présent pour y développer autant que nous le pouvions tous les marchés de nouvelles clientèles. »

La restauration : 55 % du CA
Premier poste de progression : la restauration. Elle a été entièrement revue et corrigée, au point de devenir un établissement gastronomique dont la qualité nouvelle s’est vite répandue dans le pays. Le restaurant sert entre 27 000 et 28 000 couverts dans l’année, la restauration constituant à présent 55 % du chiffre d’affaires de l’Hôtel du Golf. Et il a séduit une clientèle d’hommes d’affaires des 40 kilomètres à la ronde, un cercle qui englobe Reims et sa métropole.
L’établissement est de surcroît parti à la conquête des organisateurs de séminaires en vantant son cadre exceptionnel au bord d’un lac. « Vous captez beaucoup de gens ainsi, souligne le chef d’entreprise. Ils viennent en séminaire professionnel puis reviennent ici avec leur famille. Car, à l’issue de leur séminaire, l’hôtel leur remet une documentation complète et leur offre un bon de réduction. »
Le principe de la nouvelle gestion de l’Hôtel du Golf, titulaire d’un classement officiel de trois étoiles (mais qui en valent bien quatre en termes de confort), a été de ne négliger aucun produit de l’hôtellerie, de la restauration, du bar et de l’accueil des séminaires.

Dans le réseau européen Inter-Hôtel
« Notre taux d’occupation en 2012 a été de 51 %, note Benoît Boulanger. Cela peut paraître court, mais il faut savoir que dans le cas d’un établissement trois étoiles, le seuil d’équilibre est de 40 %. » De fait, le chiffre d’affaires de l’établissement en 2012 lui permet maintenant d’investir. L’hôtel boucle des travaux commencés en 2012 : l’aménagement, à l’emplacement de deux chambres, d’un espace Spa-Jacuzzi, indispensable au confort moderne. Un nouveau plan d’investissement d’un million d’euros qui s’étale jusqu’en 2015 prévoit la rénovation des chambres et des circulations de l’hôtel, dont le projet a été confié au décorateur Elixir de Saint-Quentin, associé à Mensa concept (mobilier).
Et pour rester au plus près des marchés de l’hôtellerie-restauration, l’Hôtel du Golf de l’Ailette a adhéré à Inter-Hôtel, un réseau d’établissements indépendants de deux et trois étoiles. Il appartenant à la Société européenne d’hôtellerie (SEH), un groupe hôtelier coopératif en Europe. Il regroupe 550 hôtels dans quatre marques hôtelières : Inter-Hôtel, Relais du Silence, P’tit Dej-Hôtel et Qualys-Hôtel.
Pour consolider sa relation commerciale avec le Center Parcs de l’Aisne, l’Hôtel du Golf de l’Ailette vend désormais un produit spécifique – une nuitée (le petit déjeuner en plus) accompagnée d’une entrée au Center Parcs – à une clientèle nombreuse qui ne veut y passer qu’une journée.