Tourisme en Picardie : Apprivoiser les nouveaux « facteurs clés »

A l’occasion de la huitième rencontre des acteurs du tourisme organisée conjointement par le conseil régional et le comité régional du tourisme (CRT), l’institut CSA a présenté les résultats d’une étude sur les nouveaux facteurs clés du succès des courts-séjours.

435
L’ensemble des acteurs du tourisme picard s’étaient donné rendez vous à Amiens pour la 8e édition de ces rencontres.
L’ensemble des acteurs du tourisme picard s’étaient donné rendez vous à Amiens pour la 8e édition de ces rencontres.

Aujourd’hui, le tourisme en Picardie représente plus de 22 000 emplois, ce qui ne place pourtant la région qu’au 18ème rang des territoires français sur 27 (Métropole et Outre-mer). En termes de communication cependant, la région a su s’imposer grâce notamment à internet. Plusieurs sites liés à la région ont d’ailleurs été récompensés (meilleur dispositif web touristique de France ou encore meilleure présence en ligne) et la page Facebook Esprit de Picardie est selon plusieurs sources la 2ème communauté touristique française la plus engagée.

L’ensemble des acteurs du tourisme picard s’étaient donné rendez vous à Amiens pour la 8e édition de ces rencontres.
L’ensemble des acteurs du tourisme picard s’étaient donné rendez vous à Amiens pour la 8e édition de ces rencontres.

Concurrence accrue
L’offre courts-séjours s’est considérablement développée ces dernières années, aussi bien que les week-ends gourmands, découvertes ou sportifs sont proposés dans chaque région. Si des efforts ont été faits sur les prix, l’offre en elle-même n’a pas évolué. Pour faire émerger de nouvelles propositions, l’institut CSA a mené une étude auprès des consommateurs. Résultat, la conformité des prestations annoncées, la valorisation du client, sa prise en charge, l’anticipation de ses besoins (réservations pour des activités, location de vélo…) ou encore la spontanéité des lieux et des personnes semblent incontournables.
La proximité avec l’Ile-de-France fait de la Picardie un territoire légitime pour les courts-séjours, la région ayant même, selon les consommateurs interrogés, une image associée à la nature, la gastronomie et au terroir. Les visiteurs ont l’impression de « s’immerger dans le vrai ». La carte la plus favorable à la Picardie serait donc, selon l’étude, l’authenticité. Une notion justement très recherchée par de nombreux urbains.

Authenticité
Suite à la présentation des premiers résultats de l’étude CSA, Jacques Bély, professeur à HEC et Marie-Claude Sicard, experte en stratégie de marque, sont intervenus sur le thème de l’authenticité et de la construction d’une marque. Jacques Bély a rappelé qu’un endroit seul n’était rien, c’est ce que l’on y associe (un week end en famille, entre amis, en couple) et ce que l’on y vit (un moment agréable, un anniversaire, des retrouvailles) qui rend l’endroit exceptionnel. Pour permettre à ce moment d’être inoubliable, Jacques Bély a enjoint les acteurs du tourisme à donner du sens à cette authenticité. « Faites en sorte que vos clients pensent que vous êtes authentiques, proposez leur une expérience, et surtout faites-le dans la durée », a-t-il martelé. Autre observation du professeur de HEC, l’importance de l’association de l’ensemble des acteurs du tourisme pour rendre l’offre picarde cohérente. Ceci sans négliger la transformation d’une économie de service à une économie d’expérience. Ne surtout pas « industrialiser » le tourisme ou le rapport aux clients et faire évoluer les métiers du tourisme.
Quant à Marie-Claude Sicard, l’experte en stratégie de marque a rappelé que 53 % de la population trouvait la publicité envahissante et que les occidentaux étaient de plus en plus réticents aux méthodes du marketing, d’où l’importance de l’authenticité véritable, et non orchestrée. A l’image du précédant intervenant, Marie-Claude Sicard a évoqué l’importance de la « marque partagée » et l’interaction nécessaire entre le comité de tourisme de Picardie, les différents acteurs du tourisme, les clients mais aussi avec leurs familles et leurs amis qui seront les premiers à recevoir leurs impressions sur la Picardie.