Technisol met en oeuvre une piste d’athlétisme en pneus recylés

Basé à Clermont- Ferrand, le groupe Michelin a fait appel à Technisol, spécialiste du revêtement de sols sportifs pour mettre au point le prototype d’une piste d’athlétisme en pneus recyclés.

489
Technisol, spécialiste du revêtement de sols sportifs a mis au point un prototype de piste d’athlétisme en pneus recyclés.
Technisol, spécialiste du revêtement de sols sportifs a mis au point un prototype de piste d’athlétisme en pneus recyclés.

 

Technisol, spécialiste du revêtement de sols sportifs a mis au point un prototype de piste d’athlétisme en pneus recyclés.
Technisol, spécialiste du revêtement de sols sportifs a mis au point un prototype de piste d’athlétisme en pneus recyclés.

Didier Miranda affiche un beau sourire. Alors que le bilan de l’année 2010 s’annonçait déjà plutôt positif, le jeune chef d’entreprise basé à la pépinière Jules-Verne de Boves vient de mettre en oeuvre la première piste d’athlétisme entièrement en pneus recyclés pour le groupe Michelin à Clermont-Ferrand. Une prouesse technique qui ouvre le champs des possibles au niveau du recyclage et de la revalorisation des pneus usagés.
L’homme avait déjà une vingtaine d’années d’expérience et une très bonne connaissance des produits et du marché lorsqu’il a décidé de créer sa propre structure en mars 2011. Il s’occupe de la production et de la réalisation des chantiers et Stéphane Ramis sur la partie commerciale depuis janvier dernier. Leur métier : la prestation de service dans le revêtement de sols sportifs. La majeure partie de leur clientèle est composée de collectivités territoriales propriétaires d’équipements existants qui leur confient des opérations de rénovation ou de réhabilitation complète et parfois des équipements neufs. La plupart d’entre eux se trouvant en Picardie et dans le Nord Pasde- Calais et puis, en 2011, le groupe Michelin les contacte dans le cadre d’une consultation au sujet de la création d’une piste d’athlétisme pour le club de l’ASM Clermont- Ferrand avec la particularité que celle-ci devra être composée de pneus recyclés.

Des retours positifs
Depuis 2002, tous les fabricants qui importent des pneus doivent trouver une solution pour les recycler en fin de vie. Le réseau Aliapur, à Lyon, a été créé pour organiser un réseau de collecte.Des partenaires se sont mis en place ensuite pour broyer les pneus et en faire du combustible pour l’industrie et notamment les fonderies et les cimenteries. Toujours à la recherche de nouvelles pistes pour réutiliser ces déchets de pneus, le réseau a commencé à les utiliser dans la composition des terrains de sport en gazon synthétique. Chaque année, il s’en construit en moyenne 250 dont 200 intègrent des granulats dans leur réalisation. Et puis, en 2011, l’idée a germé d’une piste entièrement en granulat. Un contrat a été signé sur la mise au point du système et la définition du mode opératoire. Après des tests en laboratoire, surtout en ce qui concerne l’absorption de chocs, la matière obtenue a été homologuée. Le chantier a été organisé.
Début octobre, la piste a été réalisée en deux semaines grâce également à une météo très clémente. Mi novembre, les mesures ont été prises en situation réelle. La piste répond à tous les critères de performance. Sur le plan sportif, les retours sont très positifs. Reste à savoir comment la piste évoluera dans le temps mais sur ça, il n’y a pas trop d’inquiétude. Stéphane Ramis se montre très confiant. Technisol a ainsi fait par cette occasion une entrée remarquée sur le marché des pistes et se prépare un avenir prometteur. Et pour le coup, le jeune chef d’entreprise se montre ambitieux mais pas prétentieux. Il avance prudemment mais sûrement.