Saint-Quentin utilise les outils de SalesForce

C’est la première référence de SalesForce dans le secteur public portant sur un déploiement de Chatter. La solution de réseau social en mode SaaS a été déployée par la communauté d’agglomération de Saint- Quentin.

353
Benoît Membré, considère SalesForce comme un levier pour mieux gérer les projets au sein de l’agence.
Benoît Membré, considère SalesForce comme un levier pour mieux gérer les projets au sein de l’agence.

Depuis septembre dernier on ne parle que de cela sur les réseaux sociaux professionnels. La ville de Saint-Quentin a décidé d’utiliser les outils de SalesForce, une entreprise américaine leader mondial de la relation client en SaaS. C’est une première en France, voire même sur le plan mondial.
Une satisfaction pour Benoît Membré, le directeur de la jeune agence de développement du Saint-Quentinois, créée au début de cette année. Mais aussi pour l’entreprise Sylphéo, une pépite du territoire, agréée SalesForce, qui développe des outils pour les entreprises. « C’est par le biais de Sylphéo que nous avons découvert Salesforce et la solution de réseau social Chatter », explique Benoit Membré pour qui « il était assez clair que ce type d’offre pouvait devenir un levier pour mieux gérer nos projets au sein de l’agence, mais aussi pour dynamiser la collaboration entre les acteurs économiques locaux. » La ville de Saint-Quentin s’est rendue en septembre à San Francisco à l’invitation de SalesForce.

Etre utile à la gestion de la relation citoyenne
C’est au début de l’été 2012 que Chatter a été déployé et immédiatement utilisé par l’agence pour gérer ses projets, échanger des fichiers, ou encore dialoguer par le biais de la brique de messagerie instantanée. Différents groupes thématiques sont créés, dont l’un ouvert aux jeunes pousses du Garage. « C’est un outil qui permet de gagner du temps lors des réunions », note Mustapha Seksaoui, responsable innovation et emploi de l’agence. « Il assure un même niveau d’information à chaque participant. Chacun aura pu aussi donner son avis en amont. Au final, la réunion en tant que telle se résume à une synthèse des échanges et aux prises de décision. » Déjà, l’agence de développement de Saint-Quentin voit dans Chatter un outil qui pourrait être utile à la gestion de la relation avec les citoyens. « Une telle solution pourrait permettre en effet de préparer les visites des élus dans les quartiers, en donnant la possibilité aux habitants de s’exprimer avant la rencontre, et au maire et ses adjoints de préparer ces réunions. D’autant que certaines demandes pourraient être ainsi traitées plus rapidement », estime Benoit Membré.

Benoît Membré, considère SalesForce comme un levier pour mieux gérer les projets au sein de l’agence.
Benoît Membré, considère SalesForce comme un levier pour mieux gérer les projets au sein de l’agence.

Détecter de nouveaux projets
Mais Chatter n’est pas ne seul produit Salesforce à être utilisé par l’agence de développement. Sur le terrain des réseaux sociaux publics, elle commence aussi à mettre en oeuvre Radian6 à des fins de veille économique. La solution rejoint en effet deux objectifs de l’agence : détecter des projets d’entreprise qui pourraient donner lieu à de nouvelles synergies locales d’une part, et mesurer la manière dont le bassin économique de Saint- Quentin est perçu en France et à l’international d’autre part. Dans cette optique, un référentiel de mots clés à suivre est en cours de définition. « De ce point de vue, le monitoring des réseaux sociaux représente un autre levier de développement économique local », souligne Benoit Membré. Avec ce nouvel outil, le territoire de Saint-Quentin accélère sa reconversion vers le secteur des nouvelles technologies, plus précisément sur le cloud computing avec la création en début d’année d’un incubateur au sein de la pépinière Créatis et le lancement, en septembre dernier, de Master Cloud computing avec l’Université de Picardie Jules-Verne et de deux start-up, 4PLanet et Sylphéo.