La situation économique reste tendue pour la Picardie

L’Insee Picardie a fait le point sur la conjoncture en Picardie au second trimestre 2012. Et les chiffres ne sont pas positifs. La hausse du chômage se poursuit, tout comme la perte de l’emploi salarié dans l’industrie et la construction en premier lieu. Seul point positif, la création d’entreprises est en progression.

438
Le secteur de la construction du logement collectif est en pleine croissance dans la région.
Le secteur de la construction du logement collectif est en pleine croissance dans la région.

 

Le secteur de la construction du logement collectif est en pleine croissance dans la région.
Le secteur de la construction du logement collectif est en pleine croissance dans la région.

Le point conjoncturel de l’Insee sur le deuxième trimestre 2012 annonce peu de bonnes nouvelles. Au contraire, « les principaux indicateurs conjoncturels se dégradent », est-il indiqué. C’est surtout le cas du taux de chômage qui atteint désormais 11,8 %, une hausse de 0,2 % par rapport au début de l’année. De nouveau, aucun département n’est épargné. Dans la Somme et l’Aisne, il a évolué de 0,3 contre 0,2 % dans l’Oise. Dans l’Aisne, le taux de chômage atteint désormais 14,4 %, 12,3 % dans la Somme et 9 % dans l’Oise. Si ce dernier reste relativement épargné, il a connu une forte hausse de ses demandeurs d’emploi de 0,7 % sur un an. La palme revient toutefois aux axonais, sur cette même période, puisque le chômage y a progressé de 1,2 point. Dans les différentes catégories de demandeurs d’emploi, les jeunes restent les plus touchés. Sur l’ensemble de la région, les moins de 25 ans représentent 18,5 % des demandeurs d’emploi. Sur la dernière année, « les entrées à Pôle Emploi (en catégorie A,B, C) ont augmenté de +17,2 % en Picardie », poursuit l’enquête. Chiffre inquiétant, cette évolution est causée par les personnes s’inscrivant pour la première fois. Ils sont 32,6 % à s’inscrire pour la première fois. L’autre indication inquiétante est que la majeure partie des sorties des listes d’inscription est due à des entrées en stage.

Aucun secteur épargné
L’emploi salarié est lui aussi en baisse de 0,6 % par rapport au trimestre précédent. Au total, sur un an, il a baissé de 1,6 % en Picardie. Et aucun secteur n’est épargné, y compris les emplois intérimaires qui connaissent une chute de près de 4 %, et ce en dépit d’un rebond de 2,4 % au trimestre précédent. Si le commerce et les services marchands ont réussi à s’en tirer bon gré, mal gré, l’industrie et la construction ont encore tous les deux chuté avec des baisses respectives de 2,6 et 2,3 % du nombre de leurs employés. Du point de vue de l’industrie, la baisse continue et constante devient très préoccupante. Puisque le secteur a perdu près de 20 points en l’espace de sept années.
Tout n’est pas si noir puisque l’organisme a noté une hausse des logements mis en chantier. Environ 10 600 logements ont été autorisés à la construction en un an. « Comme en France métropolitaine, le logement collectif fait preuve de dynamisme en Picardie (+21,4 %) », est-il précisé. La mise en chantier de logement collectif a progressé de 31 %. Du côté des créations d’entreprise, le chiffre reste stable. Cela est avant tout possible grâce à l’auto-entreprenariat qui représentent 60 % des créations d’entreprise dans la région. Un chiffre qui pourrait changer avec la fin des avantages qu’octroyait la loi. Surtout, si le nombre de créations d’entreprises dans l’industrie et la construction restent stables, il augmente de manière significative dans le domaine des services aux particuliers, passant de 805 à 865. Au total, environ 11 000 entreprises ont émergé sur les douze derniers mois.