Aisne War Memory entretient l’histoire

A 33 ans, Alexis Guilbert a créé Aisne War Memory, une entreprise de tourisme de mémoire de l’Aisne qui propose des visites commentées des champs de bataille.

Alexis Guilbert est passionné d’histoire et un fervent défenseur de la richesse militaire dans l’Aisne.
Alexis Guilbert est passionné d’histoire et un fervent défenseur de la richesse militaire dans l’Aisne.

 

Alexis Guilbert est passionné d’histoire et un fervent défenseur de la richesse militaire dans l’Aisne.
Alexis Guilbert est passionné d’histoire et un fervent défenseur de la richesse militaire dans l’Aisne.

En 2014, le département de l’Aisne, comme d’autres départements français, célébrera les cent ans de la première Guerre mondiale. Avec le chemin des Dames, la caverne du Dragon et les différents musées, cette période de l’histoire attire de nombreux touristes et représente une activité économique non négligeable pour les professionnels. Parmi eux, Alexis Guilbert qui a créé, il y a un an, Aisne War Memory sous le statut d’auto-entrepreneur. Cet Axonais de 33 ans, passionné par les deux guerres mondiales, fait découvrir aux touristes le patrimoine militaire historique de l’Aisne au travers de différents circuits. « C’est en quelque sorte un musée en plein air », lance Alexis Guilbert. Une entreprise identique existe dans la Somme.

Pour adultes et scolaires
Cinq circuits sur le thème des champs de bataille, allant du Moyen Age à la fin des années 1940, sont proposés. Le circuit des champs de bataille permet de découvrir le chemin des Dames, barrière naturelle calcaire et lieu de combats depuis l’antiquité. Le circuit de la première Guerre mondiale met l’accent sur l’histoire des hommes, civils et militaires. Le circuit de la seconde Guerre mondiale emmènera les visiteurs vers différents sites qui ont vu résister les troupes françaises face à l’avancée des armées allemandes en mai-juin 1940. Le circuit des carrières s’effectue dans des souterrains, à la découverte de cavités creusées par l’homme depuis le Moyen- Age et qui ont trouvé une toute autre utilisation en 1814 lors des combats de NapoléonâIer contre l’Europe coalisée, puis en 1870 lors de la guerre franco-prussienne, en 1914-1918 et finalement en 1940-1944. Enfin, le circuit du Wolfsschlucht II ouvre les portes de l’unique centre de commandement allemand de la seconde Guerre mondiale en Europe occidentale encore intact, situé à l’extrémité occidentale du chemin des Dames. L’entrepreneur propose aussi un circuit pour les établissements scolaires et des circuits commentés à VTT. « Je propose de découvrir le magnifique paysage apaisé du chemin des Dames et son histoire à travers des promenades à VTT qui sont un moyen de locomotion simple et écologique de découvrir à petite allure les paysages et les vestiges à l’écart des grandes voies de communication. J’élabore un circuit en fonction des souhaits et contraintes de mes clients », précise celui qui a lié des partenariats, notamment avec le Musée de la résistance de Tergnier pour le circuit sur la Seconde Guerre mondiale.

Recherches historiques
Les clients de l’entreprise Aisne War Memory sont en majorité des Français en vacances au Center Parcs, ainsi que des touristes de passage et des étrangers, dont des Belges. Aisne War Memory propose aussi d’aider les particuliers dans leurs recherches historiques. « A l’occasion de recherches généalogiques ou tout simplement lors d’un déménagement, il n’est pas rare de trouver une photo d’un homme en uniforme avec un nom au dos », explique Alexis Guilbert. Pour l’anniversaire de la première Guerre mondiale dans un an et demi, Alexis Guilbert travaille sur une offre spécifique pour répondre aux attentes des touristes. L’entrepreneur souhaiterait accroître le nombre de ses clients et développer la diffusion d’information. Jacky Lacherest