La crise dope les 24 heures pour l’emploi

C’est certainement l’effet de la crise qui a contribué à l’énorme succès de la troisième édition des 24 heures pour l’emploi. Une affluence record, qui a vu des milliers de personnes venir au cinéma Gaumont, CV à la main, espérant décrocher un emploi. Le revers de la médaille est que cette manifestation a engendré quelques frustrations chez ceux qui n’y ont pas trouvé leur compte et sont repartis bredouilles.

18
Vous devez être connectés pour visualiser cet article