Unidel investissements en pleine croissance

Dirigée par Rémi Dazin, cette entreprise familiale installée à Villequier-Aumont vient d’investir 1,2 M€ dans de nouveaux locaux et un centre de séminaire équipé d’une piscine. Le groupe Unidel investissements y fête ses 20 années d’existence, au cours desquelles il a largement contribué à la création de quelque 400 emplois dans le Chaunois, dont 150 à la Sodepack, le fleuron du groupe.

2282
Rémi Dazin, 46 ans, est le Pdg du groupe Unidel investissements.
Rémi Dazin, 46 ans, est le Pdg du groupe Unidel investissements.

 

Rémi Dazin, 46 ans, est le Pdg du groupe Unidel investissements.
Rémi Dazin, 46 ans, est le Pdg du groupe Unidel investissements.

Asa maison familiale à Villequier- Aumont près de Chauny, Rémi Dazin, 46 ans, le Pdg du groupe Unidel investissements, a adossé ses nouveaux locaux administratifs. Ce sont les bureaux du groupe et des filiales qu’il hébergera en une pépinière privée d’entreprises, bureaux prolongés d’une grande salle de réunion, d’un espace de détente et d’une piscine panoramique ouverte sur un vaste jardin avec parking.
Dans son nouveau siège social à la campagne – 600 m², dont 300 m² de bureaux – notamment équipé d’une borne spéciale servant à recharger une voiture électrique, le groupe Unidel investissements a investi 1,2 M€ (avec le soutien de la Caisse d’épargne de Picardie et la Société générale). Sept salariés y travaillent déjà et ces nouveaux locaux pourraient aisément en accueillir une quinzaine. Sans doute, à terme, Rémi Dazin, y créera – mais cela ne saurait tarder – « une petite société qui fera de la location pour des séminaires d’entreprise ».

20 M€ de CA
L’inauguration toute récente des nouveaux bureaux du groupe Unidel investissements a été l’occasion d’en fêter les 20 ans d’existence. Car, voici vingt ans déjà, Rémi Dazin, ouvrier au chômage, et son associé ouvraient à Chauny un atelier d’embouteillage de produits cosmétiques. Il avait alors vendu sa moto et suivait les cours du Centre de parrainage et d’accompagnement continu des entreprises (Cepac) de Soissons. A force de travail, l’atelier devint une PME – Unidel – de plus de 200 salariés.
A Villequier-Aumont, Rémi Dazin est aujourd’hui à la tête d’une holding familiale qui réalisera cette année 20 M€ de chiffre d’affaires. Unidel investissements est composé de la Sodepack (société de packaging) qui emploie 150 salariés, de la société NRJT (logistique pour le groupe Yamaha), d’Unitrans’N (société de transports routiers), de Golotvine (centre de formation routière) et d’AB2A, l’association des business angels de l’Aisne. A ces filiales s’ajoutent différentes participations dans des entreprises de l’Aisne, à l’exemple de La Petite Auberge, un hôtelrestaurant doublé d’un service de traiteur à Laon.
« Notre chiffre d’affaires devrait progresser de 5 % l’an prochain, annonce tout de go Rémi Dazin. La Sodepack va travailler pour de nouveaux clients. Les contacts sont très sérieux avec les groupes Givenchy et L’Oréal. Et nous avons obtenu le référencement d’Henkel (groupe lessivier). »

Implantation sur la zone Evolis
La Sodepack (150 salariés) est le fleuron du groupe Unidel investissements dans l’Aisne. Cette société installée à Charmes (près de La Fère, à proximité d’un échangeur de l’A26 Calais-Dijon) est un conditionneur à façon de produits alimentaires, de nettoyage et de cosmétiques. Les grandes marques distribuées en super et hypermarchés en France constituent ses clients privilégies. En 2010, la Sodepack s’est agrandie en construisant 6 500 m² couverts à Tergnier. Elle devrait à nouveau s’agrandir à Tergnier en bâtissant 6 000 m² de plus. Le nouvel agrandissement est prévu pour 2015. C’est un investissement de 4 M€ qui créera une cinquantaine d’emplois supplémentaires.
Mais d’ores et déjà, sur la zone économique et stratégique (ZES) Evolis de la communauté de communes de Chauny-Tergnier, le groupe prépare l’implantation de sa filiale NRJT. « Avec de nouveaux clients, il va falloir nous agrandir rapidement, précise Rémi Dazin. Il faut construire le bâtiment de NRJT. Le permis de construire est acquis. Ce sera un site classé Seveso seuil bas (aérosols). » Le nouveau bâtiment doit être bâti en 2013 et inauguré en 2014. C’est un investissement de 3,5 M€ qui créera, lui aussi, 50 emplois.