SAS Intelli’N,société de services en logiciels libres

Le cluster Intelli’N vient de créer une société de services en logiciels libres pour aider les entreprises adhérentes dans leur développement commercial et pour faciliter l’accès aux appels d’offres. Elle aura aussi pour mission de vendre les produits créés et développés par le cluster.

452
Emmanuel Cohardy, nommé président de la SAS, s’est donné pour mission de développer cette société sur un marché offrant de belles perspectives de développement.
Emmanuel Cohardy, nommé président de la SAS, s’est donné pour mission de développer cette société sur un marché offrant de belles perspectives de développement.

 

Emmanuel Cohardy, nommé président de la SAS, s’est donné pour mission de développer cette société sur un marché offrant de belles perspectives de développement.
Emmanuel Cohardy, nommé président de la SAS, s’est donné pour mission de développer cette société sur un marché offrant de belles perspectives de développement.

La France ne compte qu’un seul cluster en logiciels libres et open source. Il est basé à Soissons et est porté par l’association Intelli’N, créée en 2007 par cinq entreprises. Depuis, neuf autres entreprises picardes ont rejoint ce groupement travaillant sur les usages distanciels avec les logiciels libres. Au fil des années, Intelli’N s’est structurée et a su mutualiser les compétences des membres en vue de développer une démarche commerciale commune.C’est aujourd’hui chose faite. En septembre dernier, lasociété de services en logiciels libres SAS Intelli’N a été créée avec le soutien de 14 entreprises membres de l’association. « Toutes ont mis de l’argent à parts égales dans cette entreprise au capital de 70 K€», précise Emmanuel Cohardy, nommé président de cette SAS qui s’est fixé trois objectifs. Le premier objectif est de fédérer les compétences des associés pour répondre à des appels d’offres sur le plan national dans des domaines différents. « Jusqu’à présent, les entreprises adhérentes à Intelli’N étaient trop petites pour répondre seules à des appels d’offres. Aujourd’hui, avec cette SAS, nous sommes en ordre de marche pour conquérir de nouveaux marchés et faciliter les entreprises à se positionner sur des appels d’offres », explique Emmanuel Cohardy.

La complémentarité est un atout
Le second objectif est d’apporter un soutien aux associés dans des domaines où ils n’ont pas la compétence comme la commercialisation de leurs produits, la gestion des ressources humaines, le marketing, le juridique ou bien encore les aides financières et fiscales en matière de recherche et d’innovation. « Avec le cluster, nous avons réussi à dépasser cet aspect de concurrence. Chaque entreprise, chaque dirigeant progresse dans le même sens. Tous sont impliqués », constate Emmanuel Cohardy. « Cette complémentarité est aujourd’hui un atout sur lequel nous capitalisons », renchérit Claire Potel.Le troisième objectif est de commercialiser les produits créés par le cluster Intelli’N comme ces logiciels de voix sur IP ou bien encore du e-learning. Mais l’outil phare du cluster, qui servira de moteur à la SAS, c’est laweb TV, « un nouvel outil de communication par la vidéo, moderne et qui offre une meilleurevisibilité », souligne ClairePotel. La SAS Intelli’N accompagnera et conseillera les futurs clients dans la mise en place de cette web TV, et dans la création et la gestion des contenus. Le cluster Intelli’N affiche une belle expérience dans la web TV avec Intelli’N TV, la première web TV dédiée à l’open source. Chaque mois, le site attire près de 15 000 visiteurs et a comptabilisé 100 000 visionnages en moins d’un an. Une reconnaissance qui lui a valu d’être retenue comme média officiel des plus grands événements nationaux.

Un maillage territorial de proximité
Depuis quelques semaines, la SAS Intelli’N s’est lancée dans une démarche commerciale auprès des secteurs publics et privés. « Le marché a des besoins, il y a du potentiel et des opportunités. Nous avons cette capacité à répondre à un besoin précis en apportant une expertise et des solutions. Notre présence sur le territoire permet de répondre rapidement et de proposer un maillage territorial de proximité, allant d’Abbeville au sud de l’Aisne et de la Thiérache à la frontière de la Normandie », explique Emmanuel Cohardy qui dirige aussi deux autres entreprises, LMD logistique et Xternalis, situées à Etreillers, près de Saint-Quentin.La jeune société de services en logiciels libres SAS Intelli’N s’appuiera, dans un premier temps, sur l’équipe du cluster composée de trois personnes. A terme, cette équipe sera embauchée par la SAS. La stratégie menée par les actionnaires et les démarches commerciales portent leurs fruits puisqu’une première commande a été signée et un appel d’offres au niveau régional a été remporté.