Les personnes handicapées ont elles aussi leur forum de l’emploi

Ce n’est pas parce qu’on souffre d’un handicap qu’on ne peut pas travailler : il suffit bien souvent d’adapter le poste de travail. Cap emploi a souhaité mettre en valeur les entreprises qui jouent le jeu de l’intégration et a organisé au Gaumont un forum de l’emploi dans le cadre de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées.

521
Les équipes de Cap emploi travaillent à la fois sur l’accompagnement des personnes handicapées et celui des entreprises dans le but de cerner les profils et d’adapter les postes à pourvoir.
Les équipes de Cap emploi travaillent à la fois sur l’accompagnement des personnes handicapées et celui des entreprises dans le but de cerner les profils et d’adapter les postes à pourvoir.

 

Les équipes de Cap emploi travaillent à la fois sur l’accompagnement des personnes handicapées et celui des entreprises dans le but de cerner les profils et d’adapter les postes à pourvoir.
Les équipes de Cap emploi travaillent à la fois sur l’accompagnement des personnes handicapées et celui des entreprises dans le but de cerner les profils et d’adapter les postes à pourvoir.

Près de 300 Samariens se sont présentés au forum « Des recruteurs vous rencontrent », qui se tenait au cinéma Gaumont dans le cadre de la 16ème Semaine pour l’emploi des personnes handicapées.
La matinée était consacrée à des entretiens d’embauche sur rendez-vous. L’après-midi était beaucoup plus ouvert et grand public. Cap emploi, chef d’orchestre du forum, suit chaque année environ 850 personnes reconnues comme travailleurs handicapés. Il avait présélectionné en amont de la journée une centaine de profils pouvant correspondre aux postes à pourvoir, présentés par 21 entreprises du secteur public comme du secteur privé.
« Il s’agit de vrais postes, a souligné Dominique Lesot, directeur adjoint de Cap emploi, responsable du pôle entreprises. Les entreprises et collectivités présentes ne sont pas là pour leur image de marque, elles sont présentes car elles ont réellement des postes à pouvoir. Elles nous ont d’ailleurs communiqué, en amont du forum, les offres d’emploi, les profils recherchés et surtout les contraintes liées au poste afin que nous puissions mettre en face les candidatures adéquates. » Une centaine de postulants a ainsi été reçue sur rendez-vous dans les box. Les postes à pourvoir touchaient tous les domaines et tous les niveaux de responsabilité – agent technique, cadre, conseiller clientèle, agent de production, facteur, cadre… Des contrats en alternance ont même été proposés alors que l’association a constaté une baisse de 206 % des postes à pourvoir dans ce cadre.
Les entretiens avaient été préparés par l’équipe de Cap emploi en amont du forum. Des entretiens avaient été simulés en collaboration avec des agences d’intérim et des employeurs venus du secteur public et privé, et ce, afin de donner un maximum de chances à chaque candidat.
« Les entreprises nous ont fait un retour plus que positif concernant l’organisation, le respect du timing des entretiens, la présélection des candidats, la qualité de la préparation des candidats pour les entretiens, s’est réjoui Dominique Lesot. Je ne doute pas que d’ici deux à trois mois, nous aurons des résultats concrets en termes de contrats de travail. »
En fin d’après-midi, les employeurs présents avaient tous trouvé les candidatures correspondant aux profils recherchés. De nombreuses entreprises ont prévu de revoir certains candidats dans les semaines à venir afin d’approfondir les entretiens.
Des agences d’intérim et quelques entreprises supplémentaires ont participé sur un rythme plus spontané, les entretiens n’ayant pas été préparés. « Les agences intérim aussi ont repéré de nombreux profils intéressants pour leurs clients », a confié Dominique Lesot à l’issue de la journée.