La société TVS reçoit le prix Moniteur 2012 de la construction

Société coopérative ouvrière de production (SCOP) fondée en 1987, Télécommunication- Vidéo communication-Sécurité (TVS) est spécialisée dans l’étude, la conception et la réalisation de réseaux informatiques, le câblage informatique cuivre et fibre optique.

507
Xavier Lucas, Pdg de TVS, et Pascal Pruvost, responsable marketing commercial.
Xavier Lucas, Pdg de TVS, et Pascal Pruvost, responsable marketing commercial.

 

Xavier Lucas, Pdg de TVS, et Pascal Pruvost, responsable marketing commercial.
Xavier Lucas, Pdg de TVS, et Pascal Pruvost, responsable marketing commercial.

La socitété TVS, basée à La Croix- Saint-Ouen, est présente dans des domaines d’activité aussi variés que les banques, la grande distribution, les assurances, les laboratoires, les hôpitaux, les mairies, les industries chimiques, la métallurgie, l’agroalimentaire, la pétrochimie, l’automobile, etc. TVS, pour assurer son développement et diversifier son offre, s’est appuyée sur une stratégie de service, d’écoute et de qualité en apportant à sa clientèle et à ses partenaires privilégiés l’ensemble de ses compétences. Créés en 2001 par l’hebdomadaire national Le Moniteur des travaux publics, les prix Moniteur de la construction célèbrent en 2012 leur 11ème édition régionale et 4ème édition nationale. « Il s’agit de mettre à l’honneur nos principaux lecteurs : les entreprises, comme l’a expliqué Maxime Bitter, rédacteur en chef de la grande région Nord de la France. Pour être primé, il n’y a pas de dépôt de candidature, mais une requête informatique est effectuée par Le Moniteur qui passe au crible plusieurs milliers de sociétés recensées dans notre base de données. Les résultats économiques des années 2009 à 2011 permettent d’en sélectionner quelques centaines à partir des données de notre partenaire Coface services. Elles font l’objet d’une première analyse des rédactions régionales. Puis les dossiers retenus sont soumis à l’examen de sept jurys régionaux composés de professionnels. Il y a quatre catégories : gros oeuvre, second oeuvre, équipement technique, travaux publics. Le jury fait un premier choix fondé sur l’évolution des effectifs, la stabilité du chiffre d’affaires, les fonds propres, les dettes, les en-cours fournisseurs. Cette année, le jury a bien sûr particulièrement pris en compte la solidité des fonds propres et les capacités d’endettement afin de sortir sereinement de la crise actuelle du secteur du bâtiment. »

Diversifier les activités
Xavier Lucas, chargé d’affaires et Pdg de TVS, une SCOP de type SA, a rappelé ses débuts : « La société fut créée par quatre personnes dont deux sont encore présentes. Moi-même j’y suis entré en 1994 comme dessinateur. Nous avons commencé à travailler avec Digital, IBM, Bull au moment où le câblage informatique a pris de l’essor. Notre activité est à plus de 70 % en Île-de-France, le Nord – Pasde- Calais, la Picardie, la Champagne- Ardenne, la Seine-et-Marne, le restant se passe dans toute la France. Nous avons une bonne notoriété auprès de nos clients selon une enquête de satisfaction. La relation clients est primordiale. » Pascal Pruvost, responsable marketing commercial, a utilisé son carnet d’adresses et est allé prospecter afin de diversifier les activités de la SCOP. Le chiffre d’affaires 2011 a atteint 4,4 M€ avec 28 salariés, dont 20 monteurs spécialisés courant faible, à temps plein. Le statut de SCOP impose des fonds propres importants ; une partie des bénéfices doit obligatoirement y être versée. TVS depuis toujours a distribué de la participation et de l’intéressement. Le bâtiment est un secteur où il y a beaucoup d’entreprises sous ce statut et Le Moniteur constate que celles-ci résistent mieux à la crise. Leur structure permet que la communication passe bien, et il y a une forte implication du personnel qui est actionnaire. En découle une gestion saine. TVS a obtenu le prix dans la catégorie équipement technique, seule entreprise du nord de la France à être récompensée et participera au prix national en décembre prochain à Paris.