Des chambres d’hôtes dans un château

Qui n’a pas rêvé de mener la vie de château ? A Neuilly-sous-Clermont, Carine et Guillaume Rigault ont réalisé leur rêve en achetant puis en restaurant le château d’Auvillers. Après deux ans de travaux, ils ont ouvert des chambres d’hôtes en avril dans un cadre d’exception. Ils ont même obtenu quatre épis au label Gîtes de France. Une première en Picardie.

470
La chambre des Dames.
La chambre des Dames.

 

La chambre des Dames.
La chambre des Dames.

Quand on arrive devant le château d’Auvillers, on ne le voit pas tout de suite. C’est d’abord les champs, le calme et la nature qui s’offrent aux visiteurs. Puis, après avoir dépassé l’immense portail, les visiteurs longent de grands sapins encadrant de part et d’autre une large allée pour apercevoir, au fond du jardin, le château. Une entrée digne d’un roi. Cet espace verdoyant et apaisant est le cadre idéal pour les passionnés de châteaux ou pour les curieux qui veulent se poser quelques jours loin des tracas quotidiens. « Nous avons refait entièrement le jardin car il y avait de hautes herbes et nous avons également créé plusieurs allées pour lui donner un style, le restructurer et installer divers points de repos avec des tables et des chaises », explique Guillaume Rigault. Récemment, un Spa extérieur a été installé et une piscine couverte va être construite pour le printemps.

Un cadre à découvrir
A l’intérieur de ce château de 900 m², le XVIIIe siècle est à l’honneur. Au total, quatre grandes chambres luxueuses de 30 m² à 90 m² sont proposées du 15 mars au 15 novembre en chambres d’hôtes. La cinquième, qui sera la plus grande, est en travaux. Sans y séjourner, les touristes de passage peuvent cependant se restaurer à la table d’hôtes où des repas, cuisinés par Carine Rigault, sont servis, dans une ambiance chic et chaleureuse. « Cette salle sert aussi de réception pour les mariages, baptêmes, rencontres professionnelle et tout autre événement. Le château peut être loué toute l’année », précise le maître des lieux. A côté, la salle dédiée au petit déjeuner donne sur un bout de la cour avec terrasse. Enfin, la grande salle principale accueille ceux qui veulent, devant la cheminée, se relaxer, lire ou discuter.

Un rêve devenu réalité
A peine ouvert, ce château a attiré beaucoup de touristes, notamment locaux, alors même que l’entourage du couple Rigault ne croyait pas vraiment en ce projet. « Tout le monde rigolait quand je disais que je voulais faire chambre d’hôtes dans l’Oise, en Picardie, mais le département est riche historiquement, avec des châteaux à visiter mais aussi avec de nombreux concours hippiques… Neuilly-sous-Clermont est bien situé géographiquement, proche des villes touristiques comme Senlis, Chantilly et Compiègne », constate Guillaume Rigault. Surtout, la clientèle étrangère qui se rend vers le sud fait escale dans ce gîte se situant, qui plus est, à une heure de la capitale française. « J’ai toujours voulu faire ce métier et le faire dans un château… Avec ma femme on y pense depuis vingtans mais il fallait trouver le bon projet, le bon endroit. C’est fait ! » Ce n’est pas la première fois que le couple possède un gîte : juste avant d’acquérir cette propriété, le couple a tenu durant trois ans des chambres d’hôtes à Pont-Sainte-Maxence. « Je continuais mon activité professionnelle en même temps, explique-t-il. Mais depuis que nous nous sommes lancés dans la restauration du château, nous ne faisons plus que cela, et c’est très bien. » Car pour habiter dans un tel endroit, il faut en payer le prix. Hormis l’investissement financier, la restauration prend beaucoup de temps et d’énergie. Actuellement, il reste 10 % des travaux à réaliser, notamment la restauration de deux façades. « Quand nous l’avons visité, il a fallu s’imaginer vivre et nous nous sommes tout de suite vus dedans car il y avait beaucoup de choses à faire. Je n’ai aucun regret, c’est une belle aventure », sourit Guillaume Rigault.