De Neuville, une chocolaterie en plein essor

Depuis le 21 septembre, Delphine Verfaillie s’est lancée dans l’entreprenariat en choisissant d’être franchisée. Elle a installé sa boutique de chocolats français De Neuville, la première en Picardie, dans la galerie marchande de l’hypermarché Auchan à La Croix-Saint-Ouen. Une aubaine pour la reconversion professionnelle de cette jeune entrepreneuse dans l’âme et un renouveau pour une marque qui existe depuis 1883…

500
Delphine Verfaillie, souriante dans sa nouvelle boutique.
Delphine Verfaillie, souriante dans sa nouvelle boutique.

 

Delphine Verfaillie, souriante dans sa nouvelle boutique.
Delphine Verfaillie, souriante dans sa nouvelle boutique.

Quand on rentre dans la boutique spacieuse (52 m²) de Delphine Verfaillie, le client tombe sur toutes sortes de chocolats : avec de l’amande, de la noisette, de la pistache, du gingembre ou encore des ganaches… Au total, 43 gammes de chocolats et 38 variétés de ganaches sont disponibles, sous forme de plaquettes ou d’enrobés. Une gamme «enfant» existe également (sucettes au chocolat…) ainsi que des produits pour la cuisine. De Neuville n’a peut-être pas autant de renom que d’autres marques mais elle n’a eu de cesse, depuis sa création, de prôner la qualité. « Ces chocolats sont une pure fabrication française, de grande qualité, avec des produits 100 % naturels. Ce sont des chocolats pur beurre de cacao avec peu de sucre et de gras, et de toute petite taille », explique Delphine Verfaillie, qui est tombée sous le charme d’une des confiseries préférées des Français.

La franchise attire
Depuis 2010, cette enseigne tente une nouvelle forme d’expansion avec des boutiques implantées partout en France. Cette marque commence à se faire connaître et la nouvelle gérante entend bien faire sa place : « Il y a 150 boutiques en France et, malgré la concurrence, depuis l’ouverture j’arrive à me faire une place petit à petit grâce au bouche à oreille. » Pourtant, quelque temps auparavant, elle n’aurait pas imaginé avoir sa propre boutique. Après avoir travaillé longtemps dans la comptabilité, c’est à la suite d’un licenciement que Delphine Verfaillie décide de faire ce qu’elle a toujours rêvé. « Je voulais changer de métier et ça faisait longtemps que je pensais à entreprendre mais il fallait le temps, les moyens et le bon moment », confie-t-elle. La franchise a été pour elle le meilleur moyen de mettre en lien deux éléments : l’entreprenariat et les produits. « Je n’avais pas de réelle idée sur ce que je voulais vendre et ouvrir sa boutique reste un pari. Je savais que De Neuville était en développement et je me suis sentie à l’aise avec le chocolat, raconte-t-elle. C’est un produit que j’aime et de consommation courante, je me suis sentie capable de le vendre. » Après différentes formations sur le chocolat de la marque et sur le marketing, Delphine Verfaillie a trouvé un local au coeur d’une galerie marchande, une localisation idéale. La gérante doit gérer les commandes et son stock. Même si elle a suivi une formation pour apprendre à présenter les chocolats, c’est à elle de disposer les chocolats dans des paquets ou dans des assiettes et de les assembler selon les saveurs. « Je suis libre et accompagnée en même temps : c’est cela qui m’intéresse. En plus, cette franchise est dynamique et en plein essor, donc c’est plus qu’intéressant de vendre des produits pour les faire connaître », note-t-elle.
Qualité et prix accessibles, autant de critères pour apprécier le chocolat de l’enseigne. Pour le moment, Delphine Verfaillie vend aux particuliers mais va s’adresser, dès l’année prochaine, aux comités d’entreprise et aux collectivités locales… pour satisfaire tous les gourmands.